Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 07:54

Bourbon-Saint-Lazare-2

 

Comme chaque ville importante du Moyen-âge local, Bourbon-l’Archambaud possédait un hôpital des lépreux. Situé à faible distance au sud de l’ancienne cité, ce lieu, qui porte encore aujourd’hui le toponyme de Saint-Lazare était, comme beaucoup d’autres, à portée de vue du château.
Il reste sur place, à coté d’un joli corps de ferme qui semble dater du XVIe ou XVIIe, et qui remplace probablement une partie des structures médiévales, les ruines de l’ancienne chapelle hospitalière. N’ayant pu rencontrer sur place quiconque pour m’autoriser à entrer sur la parcelle, je me suis contenté de photographier le bâtiment du chemin et de la route mitoyens.
On distingue clairement deux étapes de construction, la partie la plus ancienne étant bâtie avec du gros appareil, alors que le reste de la nef l’est avec de simples moellons mélangés à des pierres de taille de récupération. Des contreforts étayent les murs et il semble qu’une partie de la voûte primitive est encore en place. La chapelle est dans un état de dégradation inquiétant, la toiture, complètement crevée, étant en voie d’effondrement. L’aménagement de l’entrée laisse supposer que le lieu a servi de grange ou d’étable jusqu’à une date récente.

 

Bourbon-Saint-Lazare1

 

Le propos de cet article n’est pas de larmoyer sur la disparition du patrimoine médiéval rural -les propriétaires sont souverains et pas forcement assez fortunés pour engager des opérations de mise hors péril de telles structures - mais plus de présenter un exemple d’à ce qu’a du ressembler nombre de petites maladreries avant leur totale disparition. La lèpre, entrée en Gaule avec les armées romaines, était endémique partout où une activité économique se manifestait et attirait des voyageurs. Bourbon, cité féodale puis ducale, ne pouvait échapper à  ce fléau et a, comme ailleurs, vu s’élever non loin de ses remparts une léproserie pour accueillir ses malades, qui, loin d’être tous invalides, conservaient longtemps une activité artisanale ou agricole qui permettait à leur communauté de compléter ses revenus. La maison des ladres participait, avec ses moyens propres, à la vie économique tout autant que sanitaire des paroisses alentours.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans histoire locale
commenter cet article

commentaires

Gérard CHOMETTE 19/12/2011 08:36


Monsieur


 


j'ai été tout particulièrement interessé par lles récentes  rubriques semaine dernière sur le Gisant du  musée de Issoudun que je connais bien. et celle de ce jour sur la léproserie.
Nous en aurions une à Reuilly qui est un lieu dit saint lazare.


 


Pour ma part j'abite reuilly et je cherche des information sur les


guerres de religions dans la région Issoudun, l'Ormetteau, Reuilly


Massay car je voudrai savoir si outre le pillage de 1585 des places fortes


ont été détruites.


 


Dans son livre Histoire du Berry du chevalier de Saint Ammand


utilisant un manuscrit de La thomassière, l'auteur écrit page 393


 


""le seigneur d'Arquiam du parti du Roy prit les villes de lury,


reuilly et le chateau de Lazenay et les pilla 28/11/1685 ...Le même


mois le seigneur de lachastre fit détruire le pont de Reuilly""


 


En fait je suis propriétaire depuis 15 ans de Chateau-Gaillard, une


maison du 17ème avec cour qui fut fermée par des batiments agricoles


et récement, dans la cour, un radiestésiste ( qui a déja effectué des


repérages de sites galloromains pour les services officiels) a


identifié les traces d'un batiment de 20*20*20*18m qui


pourrait être les fondation de l'ancien "Chateau gaillard"


 


Dans le Dictionnaire historique, géographique et statistique de


l'Indre 1889 il est notemment écrit dans un paragraphe traitant de la


Comanderie de l'Ormeteau (source Marc du Boujet)


 


En 1665 Chateau gaillard appartenait à Pierre Brasdefer seigneur de


Chateau Gaillard


 


Si vous aviez des informations je suis preneur...


 


merci d'avance et à votre disposition


 


Cordialement


 


Gérard CHOMETTE

Olivier Trotignon 19/12/2011 12:35



Cher monsieur,


merci pour votre confiance. Hélas, je ne suis pas spécialiste de cette période de l'histoire de notre région et bien incapable de me prononcer sur cette question. J'ai vu travailler des
archéologues avec des systèmes de détection capables de repèrer dans le sols des fondations invisibles qui pourraient confirmer les perceptions de la personne qui a travaillé sur votre propriété.


La radiesthésie peut donner d'excellents résultats, et le toponyme Château-Gaillard n'est pas neutre.


Au plaisir,


O. Trotignon



Bé@ 18/12/2011 11:17


Il ne devait pas y en avoir beaucoup, des lépreux à Bourbon, vu la taille réduite de l'édifice... Triste état.


Bonne journée.

Olivier Trotignon 19/12/2011 12:38



La ville n'était pas non plus une grande agglomération. Ce phénomène est difficile à apprécier.


Passe d'excellentes fêtes!


O. T.



sirius 17/12/2011 09:05


Des restes bien mal en point qui me font irrésistiblement penser à ceux de la Commanderie de Villefranche (18 Brécy), dont j'avais parlé sur mon propre blog il y quelque temps. Par contre, alors
que je connais bien Bourbon et ses environs, je ne situe pas cette maladrerie. Je ne savais pas que la lèpre avait été apportée par les légions romaines; merci de cette info!

Olivier Trotignon 17/12/2011 19:05



Venant de Cérilly, sur la route de Moulins, il y a un croisement. Une petite route part vers le sud. Je crois, sans en être sûr, que la direction du lieu-dit est indiquée. De Saint-Lazare, on
voit très bien les tours du château.


 



Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.