Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 08:37

 

 

 

Le-Sault1Tout historien connaissant le passé médiéval du Berry a au moins une fois entendu parler de la ville de Saint-Benoît-du-Sault. Proche d'Argenton-sur-Creuse, cette petite cité médiévale a évolué autour d'un important prieuré dépendant de l'abbaye bénédictine de Fleury, aujourd'hui Saint-Benoît-sur-Loire, dans le Loiret. Cette présence monastique a attiré la générosité d'une partie de la féodalité locale, qu'il est possible d'étudier grâce aux copies des actes de dons consentis aux Bénédictins du Sault et conservées dans les archives de la grandes abbaye ligérienne.
Sur place, on ne peut s'empêcher de ressentir une forme de déception. La priorale du monastère est sobre, mais n'offre aucun relief particulier, ni mobilier, ni sculptures comparables à ce que l'abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire peut révéler. D'autres sanctuaires locaux, moins prestigieux, comme Gargilesse ou Saint-Marcel, consoleront l'amateur d'histoire de l'Art frustré par le dépouillement de l'église du Sault.

 

Le-Sault2

 

La ville est beaucoup plus intéressante à découvrir, et ménage plein d'excellentes surprises: maisons médiévales et Renaissance, traces de fortifications, superbes ruelles pavées de galets de rivière juste assez larges pour laisser passer un âne ou un mulet valent qu'on passe un peu de temps dans ce gros village, qui rappelle par bien des cotés certaines bourgades du Périgord ou du Quercy.
Le seul handicap dont souffre cette cité est un manque criant d'unité en matière de gestion de ce patrimoine rare en Berry. Trop de fils de téléphone pendent à des endroits inappropriés, des décors grotesques (l'idée de décorer une façade ancienne avec un pot de chambre en tôle passe mal) qui font taches sur des éléments d'architectures intacts, une multitude de petites verrues malvenues font de Saint-Benoît un lieu plein de promesses et de négligences, qu'un rien suffirait à rectifier.

 

Le-Sault3

 

Bien qu'on soit souvent pressé d'atteindre son lieu de vacances ou de séjour et que l'A20 soit la voie idéale pour ne pas perdre de temps, il me semble intéressant de faire un détour par Saint-Benoît (bien indiqué dans le sens Paris-Toulouse) pour venir découvrir cette curiosité patrimoniale.

 

 

  248px-Antipub.svgDepuis cet été, la plate-forme "Overblog" qui héberge ce blog a pris la liberté d'envahir cet espace avec des publicités intempestives. Cette initiative est contraire à mes principes. Merci d'ignorer ces réclames qui corrompent mon travail et surtout, boycottez les annonceurs responsables de cette pollution visuelle et intellectuelle.

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans architecture civile
commenter cet article
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 19:06

St-Rhomble-voûte
La saison redevenant propice à la promenade, j’aimerais souligner l’intérêt d’une petit monument d’une grande simplicité situé sur le bord de la départementale conduisant du village de Meillant, dans le Cher, à celui de La-Celle-Bruère. Le lavoir de Saint-Rhomble, bâti en contrebas de la route, conserve les ruines d’une très belle fontaine médiévale, réputée dater du XIIIe siècle, bien que j’ignore sur quels documents a été proposée cette datation. 
St-Rhomble-bassin 

Le bassin, large et profond, était à l’origine couvert par une voûte dont l’essentiel demeure dans un bon état de conservation. Sa profondeur est d’un mètre environ. La voûte est composée par des dallettes calcaires posées sur champ, selon une technique qui rappelle celle qui était employée dans les églises, mais aussi dans de nombreux volumes fonctionnels comme des celliers ou caves jusqu’à des périodes récentes.

La source qui alimente la fontaine est une curiosité géologique. Les habitants du lieu ont ainsi observé que l’eau se trouble après les vidanges de l’étang de la Grille, situé à quelques kilomètres et légèrement plus haut en altitude que le lavoir de Saint-Rhomble. Cet étang, alimenté par un vaste système collecteur composé de petits ruisseaux forestiers, s’écoule lui-même dans une curieuse dépression karstique qui se prolonge par une caverne longue et étroite, inconfortable à visiter et sans intérêt particulier pour le néophyte, mais qui semble bien communiquer avec la fontaine qui nous intéresse.

Dans ce paysage calcaire où les points d’eau sont rares, la résurgence de Saint-Rhomble est peut-être à l’origine du petit hameau du même nom connu par les archives de l’abbaye de Noirlac depuis le XIIIe siècle.
St-Rhomble-perte

perte de l'étang de la Grille (forêt de Meillant) 
the middle age's spring of Meillant
Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans architecture civile
commenter cet article
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 09:22
Le nombre de visites en liaison avec l'article dédié au pigeonnier médiéval de Meslon m'invite à exposer deux modèles locaux contemporains mais d'une conception très différente des gros colombiers ruraux isolés. Le premier dispositif appartient à une petite seigneurie des environs connue dès le XIIIe siècle et visiblement entièrement remaniée à la fin du Moyen-âge. Le site étant une propriété privée, je ne connais la disposition des lieux que par la description qui m'en avait été faite il y a une trentaine d'années par un érudit local. On distingue sur la photographie un corps de logis typique des constructions locales du XVe siècle, avec fenêtres à meneaux et toit en légère saillie par rapport à la façade. A l'angle nord du bâtiment se trouve une tour ronde à trois niveaux décrite comme suit: un rez-de-chaussée ouvrant sur la cour et sur la petite boulangerie traditionnelle dans ce type de domaine rural, un escalier tournant donnant accès aux étages et au dessus de l'escalier un petit colombier ouvert sur l'extérieur par une lucarne visible sur la photo. Un système identique peut être observé à Saint-Amand-Montrond dans l'ancienne grange cistercienne de l'abbaye de Noirlac devenue le musée Saint-Vic, datant elle aussi du XVe.


Un autre principe tout aussi curieux est observable sur la façade d'une petite maison de ville située dans l'ancienne cité fortifiée de Bruère-Allichamps. L'architecte a prévu là une distribution vers les étages par escalier incorporé dans la masse du bâtiment, en pas en saillie comme dans les deux cas décrits précédemment. Cet escalier conduit jusqu'à une plate-forme extérieur en bois qui dessert le faîte du pignon dans lequel ont été ménagées une vingtaine de niches à pigeons, ouvertes sur la ruelle et simplement protégées des intempéries par une avancée du toit. Je n'ai pas connaissance dans la région d'autres modèles significativement différents de ces trois types de construction (tour isolée, tour d'escalier et mur de façade ajouré) tout en reconnaissant que cette recherche est assez nouvelle pour moi et méritera à l'avenir une plus grande attention lors de visites sur le terrain.


 
 
Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans architecture civile
commenter cet article
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 10:33

Un monument remarquable, pièce de ce petit patrimoine médiéval qui passe souvent totalement inaperçu dans l'ombre des grands monuments vedettes du tourisme dans la région, à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon 
Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans architecture civile
commenter cet article

Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.