Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 19:05

Louis-I

 

Je ne peux résister au plaisir d’inviter les lecteurs de l’édition du Cher de l’hebdomadaire l’Echo du Berry à lire en dernière page de l’édition du 17 au 23 juin le savoureux portrait dressé par Bernard Chansou de Louis Imbault, dit Petit Louis, figure pittoresque et terriblement attachante de la culture historique et archéologique locale.
Louis Imbault est un personnage inénarrable. Né dans un milieu d’agriculteurs, Il devint l’élève de mon maître Émile Hugoniot, professeur de latin au collège de Saint-amand-Montrond. C’est au contact des lettres latines que Louis se forgea une culture personnelle aussi surprenante qu’inattendue chez une personne d’apparence si simple. C’est en 1974 que je fis sa connaissance sur le chantier de fouilles néolithiques du Camp de César, à La Groutte. S’exprimant avec un accent berrichon authentique et un vocabulaire rabelaisien, Louis Imbault fit une énorme impression sur le gamin que j’étais encore à l’époque.
Son bâton de maréchal fut acquis lorsqu’il fut nommé à la dignité de guide officiel des Monuments Historiques (en uniforme avec casquette assortie) pour le site gallo-romain de Drevant.
Je mesurais l’immense gentillesse de cet “ami de trente ans” lorsque, à l’occasion d’un événement douloureux qui venait de frapper ma famille, il fit à presque 80 ans une soixantaine de kilomètres en vélomoteur sous le soleil d’été pour venir se recueillir à l’église de Saint-Amand.
Petit Louis fut un de mes plus fidèles auditeurs lors de mes conférences à Vesdun, village où il passe une retraite paisible, et aucune de ses interventions spontanées et parfois...débordantes, ne fut un obstacle au bon déroulement de mes exposés.
Que les dernières années de cet être étonnant soient douces, et chargées de belles histoires. Bonne lecture à tous ceux qui pourront se procurer cet article.

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans actualité
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 18:33

 

bleron-pignon

Nous avions, au début de l’existence de ce blog, consacré un billet à la Chartreuse de Bléron, en forêt d’Allogny, au nord de Bourges. Ce petit établissement monastique ayant accueilli une communauté de frères chartreux, n’existe plus dans le paysage forestier du Haut-Berry que sous la forme de bâtiments de la fin du Moyen-âge dégradés par des actes de vandalisme et abandonnés à leur sort. 

Visitant le site en 2005, nous avions constaté le mauvais état général de la chapelle dont le toit commençait à présenter des signes inquiétants de délabrement de la surface couverte, la charpente étant encore, à ce moment, hors d’eau.

Bleron-charpente


Le quotidien local le Berry républicain a révélé cette semaine le glissement d’une partie de la toiture de cette chapelle, faute d’entretien. Tout un pan de tuiles a glissé entre deux rangs de chevrons, mettant à nu une charpente qui risque de s’abîmer très vite si aucun travail de réfection n’est entrepris avant que l’humidité ne corrompe les poutres.

Comme sur des centaines d’autres toitures posées sur du chêne, le tanin du bois a rongé les clous fixant les liteaux sur lesquels sont posées les tuiles. Cette maladie des couvertures ne peut être guérie que par la dépose de toute la toiture, la réfection du lattage avec des clous en fer galvanisé et le remplacement des tuiles corrompues par le gel.

Ceci évidement a un prix. Je ne céderai pas au rapprochement facile d’une comparaison du budget consommé par la remise en état de la toiture de la cathédrale de Bourges et les sommes nécessaires pour la mise hors d’eau du toit de la chapelle de Bléron mais j’espère, par ces lignes, plaider humblement la cause d’un petit patrimoine régional qui risque, comme tant d’autres, de ne pas voir l’aube du XXIIe siècle, et alerter, comme l’ont fait les journaliste du Berry républicain, un décideur capables de mettre en œuvre des solutions adaptées à l’urgence à laquelle ce site est confronté.

Les quelques photos qui illustrent cet article ont été prises un jour d’hiver 2005, dans des conditions de lumière difficiles, ce qui explique leur faible qualité.

Bleron-charpente2


 

 

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans actualité
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 12:50

vote
Qu’on ne se méprenne pas: je ne cherche à faire aucune leçon de morale à quiconque. Un historien, quelque soit sa spécialité, n’est pas un directeur de conscience, mais un témoin d’une mémoire qu’on aurait tôt fait d’oublier.

Je n’irai pas voter demain dans l’espoir de déboulonner le socle d’une satrapie autiste, ou pour justifier l’orgueil de politiques pour lesquels je compte moins que le poids de ma voix dans les pourcentages d’un résultat final.

J’irai voter, comme je le fais à chaque fois depuis 1981, pour des anonymes. Pour des gens que je n’ai jamais connu, ou que vous ne connaîtrez jamais. J’irai voter en mémoire de ces garçons, Africains de l’Ouest, Kabyles, et Français métropolitains, tous tassés dans la même tranchée, quelque part sur le front, dont j’ai trouvé la photo dans les archives des troupes coloniales quand je faisais mon service militaire.

J’irai voter pour ces musulmans anonymes, enterrés dans le petit carré militaire du cimetière de Saint-Amand-Montrond, joyeux garçons partis du Golfe de Guinée ou des Aurès, qui n’ont jamais plus eu la chance de revoir la Croix du Sud se lever dans le ciel du matin.

J’irai voter pour ce résistant anonyme, dont on a trouvé la photo sur un prisonnier allemand, qui sourit devant son peloton d’exécution au Mont Valérien. 

J’irai voter pour Guy Môquet, dont on a, il y a peu, voulu ravir la mémoire. Je n’ai pas eu le courage d’aller jusque dans la carrière de Châteaubriand, où il a perdu la vie avec ses camarades, mais mon bulletin de vote sera un peu pour lui.

Ne pas voter, ça serait pour moi équivalent à rajouter un treizième fusil dans le peloton d’exécution qui a effacé la vie de tous ces hommes et de toutes ces femmes qui sont tombés sous les balles. Ça serait oublier mon camarade d’université Saïd, dont la dépouille repose quelque part dans les montagnes autour de Kaboul, tombé pour que les tanks de Brejnev cessent d’écraser son peuple.

Ne pas voter, ça serait ignorer tous ceux qui luttent, quelque soit leur culture ou la couleur de leur peau, pour avoir le même droit que moi à m’exprimer.

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans actualité
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 08:09
St-Sylvain-récent
Il a quelques semaines, je déplorais les dégradations imposées à la petite chapelle gothique de Saint-Sylvain, près du village de La Celle par des chercheurs de trésors et autres vandales. 
C'est le commentaire laissé par un lecteur de Berry médiéval suite au premier article qui m'a encouragé à retourner sur place. 
Le lieu est pour l'instant accessible (l'interdiction d'entrer a été levée) et en pleins travaux. N'ayant rencontré personne à qui demander l'autorisation de pénétrer dans la chapelle, je me suis simplement permis d'en faire le tour. Manifestement, des travaux importants d'aménagement sont en cours. Quelque soit la destination future du bâtiment, on ne peut que se réjouir de le savoir sauvé. 
Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans actualité
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 18:49

Ainay-rempart1
Dans sa livraison du 7 au 13 janvier 2010, l’hebdomadaire d’information locale “l’Echo du Berry, sous la plume de Philippe Vallanet *, a mis en valeur l’excellente initiative de la municipalité d’Ainay-le-Château de reprendre la restauration du rempart médiéval, auquel nous avions consacré un billet en juin 2009.

Longtemps rongé par la végétation et grignoté par des verrues urbaines d’une laideur qui en corrompt l’harmonie, le rempart d’Ainay avait déjà connu il y a quelques années une première campagne de ravalement. Demeurait une partie dans un état inquiétant, qui fait aujourd’hui l’objet d’une rénovation salutaire. Un budget de presque 1,4 millions d’euros est investi dans cette rénovation, dont 60 % seront couverts par des subventions de la DRAC, du département de l’Allier et de la région Auvergne.

Le médiéviste ne peut que saluer cette initiative qui vient à point nommer sauvegarder un ensemble presque unique en Berry du sud. Même si les échafaudages des entreprises de rénovation vont rendre la visite des murailles d’Ainay moins propice à la contemplation d’un patrimoine hérité de huit siècles de présence humaine dans ce lieu, l’amateur de patrimoine ancien saura se montrer patient dans l’attente de la fin du chantier.


Ainay-rempart2

* En plus de sa mission journalistique, P. Vallanet, que je salue ici, en compagnie de son épouse, est à l’origine de l’ouverture à l’occasion des Journées du Patrimoine 2009 de l’église d’Urçay, à l’ouest du massif forestier de Tronçais, et œuvre pour la notoriété de ce monument auquel sera bientôt consacré un article sur ce blog. 

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans actualité
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 10:46

jour-de-l'an
J’ai choisi de commencer cette année par un retour objectif sur mon activité de médiéviste “en ligne”, avec ses succès et ses inévitables échecs.

La surprise de cette fin d’année est le bilan des visites enregistrées par les compteurs de la plate-forme Overblog. Observant la fréquentation de ce blog à la fin de l’été, j’avais espéré atteindre les 10000 visites à la Saint-Sylvestre. Cet objectif, établi “au jugé” a été dépassé de presque 3000 unités. Sauf périodes de fêtes, une cinquantaine de personnes visitent en moyenne quotidiennement cet espace. Si j’observe les habituelles erreurs d’orientation qui conduisent des personnes à ouvrir ce blog par erreur, je remarque aussi un pourcentage élevé de recherches très précises sur le Berry au Moyen-âge, histoire et patrimoine bâti confondus. De tous les sujets abordés, c’est l’ensemble féodal de Bois-Sir-Amé qui a généré la fréquentation la plus forte.

Parmi les motifs de satisfaction se distinguent les nombreux visiteurs fidèles, que je tiens à remercier ici, qu’ils soient des êtres physiques que j’ai pu rencontrer ou des personnalités plus discrètes écrivant derrière le paravent de leurs pseudonymes. La richesse des échanges avec tous est incomparable et tranche résolument avec la platitude de mon quotidien d’enseignant. 

Les visites entreprises à partir de l’étranger ou des territoires français d’outre-mer m’ont aussi beaucoup surpris. Je note des visites venant de plusieurs pays de l’Union européenne mais aussi d’Afrique du Nord, du Québec, des USA, du Brésil, d’Argentine, du Proche-Orient, de Chine ou encore d’Australie. Français expatriés, étudiants francophones ou simplement curieux de l’Histoire, que ces personnes si éloignées du Berry n’hésitent pas à prendre contact directement en anglais si elles le souhaitent.

Les journalistes régionaux ont eux aussi largement aidé à la divulgation des articles que je compose. Le Berry Républicain, dans ses versions papier ou en ligne, l’Echo du Berry, France Bleu Berry, la Gazette berrichonne de Paris, tous, et souvent spontanément, m’ont proposé de relayer ma vision de la Culture en Berry.

Ceci pour remarquer que d’autres, journaux ou organismes culturels publics, ont totalement ignoré mes recherches. Leur identité n’a pas à être citée ici mais si par hasard l’un de leurs permanents venait à lire cet article, qu’il sache au moins qu’il existe une culture vivante et indépendante loin de sa machine à café et de son pot à crayons. 

D’autres n’ont non seulement pas ignoré le contenu de mes articles et le sujet de mes photos, mais se sont sentis autorisés, sous couvert de je ne sais quel principe moral proche du banditisme de grand chemin, à se servir de mes textes et illustrations sans autorisation, voire à me demander des renseignements très précis sans même se fendre d’un remerciement. Qu’ils passent désormais leur chemin!

Je ne caresse aucun projet précis pour l’année 2010. Une seule certitude: je poursuis mon travail de recherche et d’information sur le même principe qui m’a guidé jusque là: favoriser la découverte d’une histoire et d’un patrimoine régional sans concession pour la facilité, sans démagogie, sans recherche du sensationnel, dans le respect des principes de la laïcité, en bref, au service de la mémoire d’une région.

Et pour tous mes lecteurs réguliers, animateurs de blogs, journalistes et tout simplement amis, tous mes meilleurs vœux pour cette année 2010!

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans actualité
commenter cet article
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 10:46

C’est avec une certaine amertume que j’ai appris, par la presse locale, l’annonce de la dissolution de l’Office de tourisme de Vesdun, avec lequel je collaborais depuis presque huit ans, tant pour l’organisation des Journées du Patrimoine dans le canton de Saulzais-le-Potier que pour l’animation de conférences hivernales. En tout, douze conférences dont onze totalement inédites et un projet en cours de réalisation et du coup avorté d’exposé sur la criminalité et la justice en Berry à l’époque médiévale.

Que l’Office disparaisse me peine, l’apprendre par hasard est assez contrariant, mais c’est peu de chose en comparaison de mon sentiment d’échec à l’issue de mon engagement personnel à soutenir une entreprise de promotion et de valorisation du tissus culturel local et rural.

Je salue donc toutes les personnes qui sont venues, régulièrement ou ponctuellement, suivre les activités que j’ai proposées pendant cette presque décenie et leur donne rendez-vous devant d’autres sites et sous d’autres cieux. 

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans actualité
commenter cet article
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 19:37


J'ai le grand plaisir de vous convier à un événement rare: grâce à l'amitié que nous font m. et mme Doucet, propriétaires du site de l'ancienne abbaye cistercienne de Bussière, nous organisons, avec le concours de l'Office de Tourisme de Vesdun, une conférence sur le thème:
 
premières cisterciennes en Berry: l'abbaye de Bussière aux XIIe-XIIIe siècles
 
le dimanche 13 septembre à partir de 15, à Bussière.
Les détails de l'organisation de la journée vous seront communiqués dès le début septembre sur ce blog. Merci de diffuser autour de vous cette date et au plaisir de vous retrouver lors de cet après-midi de travail.

Communiqué de presse:

 

L'Office de Tourisme de Vesdun convie le public à la découverte du site de l'ancienne abbaye cistercienne de Bussière et à la conférence d'Olivier Trotignon, historien médiéviste sur le thème: premières cisterciennes en Berry, l'abbaye de Bussière aux XII-XIIIe siècle. Cet après-midi permettra l'observation de l'emplacement de l'ancien monastère féminin disparu au XVIIe siècle et sera l'occasion d'évoquer la vie monastique et la société médiévale dans les campagnes du sud du Berry.

Conférence gratuite et en plein air. Durée 1H30 environ. Le résumé de la conférence sera publié et disponible sur place au prix d'1€.

 
Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans actualité
commenter cet article
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 21:44


Le contenu de ce blog est en général peu sensible à l'actualité mais il m'a semblé utile de réagir à une découverte faite cet après-midi lors d'une sortie en quête de photographies destinées à illustrer de futurs articles. Faisant le tour du prieuré roman d'Allichamps, sur la commune de Bruère-Allichamps (18), nous avons eu la surprise d'observer une cassure toute fraîche dans une suite de modillons placés sur le chevet de l'édifice et de retrouver le modillon manquant très abîmé par sa chute au milieu de la végétation. La statue - une sorte de renard - a achevé sa course sur une pierre et a éclaté en plusieurs morceaux. Visiblement, cette figure au trait très fin taillée en calcaire local - calcaire dit de la Celle - pourtant réputé non gélif, a subi les rigueurs de la dernière vague de froid. D'autres pierres de parement ont aussi éclaté sous les injures du gel. La patte gauche de l'animal gisait plus à gauche et manifestement, était déjà tombée depuis un certain temps.

Nous avons donc pris la responsabilité de récupérer la pierre pour la soustraire à la convoitise d'éventuels collectionneurs et de prendre conseil auprès du service départemental d'Inventaire du Patrimoine. L'objet a été déposé en mairie de Bruère, propriétaire de l'édifice, dans l'espoir d'une restauration ultérieure.

 

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans actualité
commenter cet article

Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.