Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 13:45

Condé-crypte2

Il y a longtemps que j’attendais l’opportunité de pouvoir visiter dans de bonnes conditions d’éclairage l’église de Condé, près de Lignières-en-Berry, dans le Cher. Lors d’un précédent passage, l’hiver dernier, je n’avais pu ramener que des photographies prises dans cette lumière si particulière que les ciels de neige confèrent à certains bâtiments anciens. Bien qu’absente du programme officiel des Journées du Patrimoine, Condé était grande ouverte et accueillante ce troisième week-end de septembre. J’en ai profité pour aller collecter quelques images supplémentaires sur ce lieu exceptionnel.

 

Condé-général

Exceptionnel, Condé l’est assurément. Ce petit lieu-dit de la vallée de l’Arnon abrite un des plus anciens sanctuaires romans du Berry. Son isolement actuel est assez remarquable, seules quelques maisons et fermes isolées formant son environnement humain immédiat.
Aucune charte ne mentionne la construction de cette église, mais la sobriété de son plan et de sa statuaire rend pertinentes les propositions du XIe siècle comme période des travaux qui ont permis à ce lieu hors-normes de s’élever. Condé est bâtie sur une base rectangulaire toute simple et ses architectes, en plus de la doter de hauts murs soutenant une voûte de bois, l’ont organisés en deux niveaux, l’un de plain-pied, réservé aux fidèles et aux inhumations, l’autre beaucoup plus élevé servant de support à la partie cultuelle et de dalle de couverture à une grande crypte, une des plus vastes du département du Cher.

 

Condé-nef

Beaucoup de choses ont été dites et écrites sur Condé. Cette église est très connue dans le monde de l’ésotérisme grâce à des études passionnées. Ce domaine de réflexion n’étant pas ma spécialité, je m’abstiendrai de tout jugement préconçu sur leur pertinence, bien qu’ appréciant personnellement beaucoup leur principal auteur, un homme d’une grande honnêteté intellectuelle et, ce qui ne gâche rien, passionnant à écouter et à connaître. Je me contenterai pour ma part de comparer Condé à ces édifices que Duby identifiait comme bâtis à la lisière entre deux mondes, celui d’une société rurale encore fortement marqué epar le paganisme antique et celui d’un clergé qui cherche à s’imposer sans réveiller des traditions cultuelles ancrées dans une tradition que le christianisme n’avait vraiment réussi à éradiquer que dans les zones urbaines.

 

Condé-chapiteau
Condé, comme je le notais plus haut, est d’une sobriété qui la démarque de la plupart des églises du voisinage, souvent fort belles, comme celles de Montlouis ou d’Ineuil. On “sent” à Condé que ses architectes n’ont volontairement pas cherché le raffinement. Peu de sculptures sur le portail, presque rien à l’intérieur. La crypte, élément essentiel de l’ensemble, ne comporte qu’un visage féminin sculpté sur un des piliers de la voûte. Rien qui puisse, en somme, réveiller l’idôlatrie des campagnards, comme le suggère Georges Duby. Pourtant, la frontière avec le paganisme n’a peut-être pas été aussi hermétique que les anciens bâtisseurs l’auraient voulu. Condé est resté, jusqu’au milieu du XXe siècle, un lieu très réputé auprès des petits vignerons de la région, qui venaient, lors de fêtes des vendanges, faire rouler les plus petits de leurs tonneaux dans la crypte devant la statue de saint Denis, dans le but de les protéger contre les maladies du vin. Y-a-t’il un lien entre ce saint-Denis protecteur des vignerons et un ancien culte de Dyonisos dont l’écho se serait perpétué jusqu’à la période contemporaine? Je me contenterai d’observer que ce secteur la vallée de l’Arnon est très riche en vestiges archéologiques gallo-romains, loin d’être tous répertoriés et identifiés par les services d’archéologie départementale ou régionale.

 

Condé-visage

Il reste encore beaucoup de choses à écrire sur Condé. Le sanctuaire possède une des plus anciennes cloches de la région, des fresques, dont nous reparlerons prochainement et diverses curiosités qui rendent incontournable la visite de ce lieu, entretenu et animé par une association dont le président est un homme charmant et vraiment accueillant ce qui, au risque de me répéter, est loin d’être le cas partout.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans patrimoine religieux
commenter cet article

commentaires

Sounick 01/05/2012 21:38


Je viens de passer une journée dans le Berry et j'ai visité cette église cet après midi ! J'ai cherché son histoire  et je suis tombée sur votre article ! Fort bien décrit  ... Je suis
vraiment contente de l'avoir visitée et fort étonnée de sa sobriété ! C'est une église qui sort des sentiers battus ! Bravo ! Amitiés

Olivier Trotignon 06/05/2012 11:07



Bonjour et merci beaucoup pour ce commentaire. Condé est un lieu rare que j'apprécie beaucoup, injustement méconnu, et je suis très heureux du beau reportage que vous avez publié sur votre blog.


Bien à vous,


O. Trotignon



Karelle QUANTIN 27/09/2010 12:54



Bonjour


Je passe très souvent devant, mais je ne s'avais pas qu'elle abritait de belle choses.


Merci beaucoup de nous la faire découvrir.


 



Olivier Trotignon 27/09/2010 14:33



Merci pour ce commentaire. Allez aussi faire un tour au petit cimetière un peu plus haut sur la route. Il y a deux tombes récentes vraiment étonnantes;



sirius 25/09/2010 14:20



Entre les sites qui devaient être ouverts et ne l'étaient pas, et ceux dont l'ouverture n'était pas signalée, l'annonce du programme de ces dernières JP par le Ministère de la Culture a été gérée
avec une affligeante légèreté. Merci encore pour nous avoir fait découvrir cette merveille... Après ma balade bourbonnaise de cette semaine, il faudra que j'en programme bientôt une sur vos
pas...



Olivier Trotignon 25/09/2010 17:01



Et inversement, des lieux sans intérêt particulier, sauf pour des micro-spécialités du Patrimoine, figurent dans la plaquette. Non loin de Condé, l'église de St-Baudel, aussi nue qu'un temple
protestant, à part un curieux bénitier de fonte XVIIIe, figure sur la liste du ministère.



Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.