Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 11:15

manoir-vernet.gif

 

Voici un document que je n'ai pas eu le loisir de lire dans sa version originale, mais dont l'analyse donne un bon aperçu du contenu. Il concerne le sujet d'une de mes conférences à venir en 2014: l'ancien manoir du Vernet, à Saint-Amand-Montrond.
Le texte se trouve aux Archives nationales et date de 1468. Sa nature, une lettre de rémission, rappelle une procédure judiciaire assez usitée à la fin du Moyen-âge. Le roi de France avait le pouvoir de gracier un criminel pour le soustraire à l'action de sa justice. Devant l'état calamiteux des finances publiques, l'habitude se prit de monnayer la clémence du souverain. Un criminel pouvait alors acheter une lettre de rémission, dont le prix était fixé par la cour compétente qui évaluait la gravité de la faute. Le coupable exposait l'affaire à un juge, minimisant au mieux sa responsabilité dans les faits, et repartait libre des forfaits avoués. Je n'ai pu me procurer l'original de la lettre de 1468, mais le peu dont je dispose donne une bonne idée du fond de l'affaire.
Celle ci c'est produite dans les années 50 ou 60 du XVe siècle (une rémission pouvait être accordée des décennies après le délit ou le crime qu'elle couvrait). Son auteur est l'écuyer Paul de la Châtre, demeurant à Saint-Amand, en Bourbonnais, à l'époque. Je ne connaissais pas cet individu, mais son nom est celui de la famille possédant le petit manoir du Vernet, porté disparu depuis la fin de la guerre de 14.
Ce chevalier reconnaît avoir torturé et assassiné le nommé Durant des Bois, qui pêchait dans sa rivière, braconnait dans sa garenne, et racontait avoir les faveurs de sa chambrière. Je ne me prononcerai pas sur la vertu de la femme de chambre du chevalier de la Châtre, mais le texte donne une information et en recoupe une autre. On apprend que la seigneurie du Vernet avait un droit de pêche sur une des deux rivières qui arrosent Saint-Amand et ses alentours, le Cher ou la Marmande. Cette dernière, suivant un cours plus long qu'aujourd'hui (elle aurait été détournée au moment du tracé de la ligne de chemin de fer économique au XIXe siècle) trouvait son confluent avec le Cher plus en aval, vers Noirlac. Le droit de pêche usurpé le fut-il par simple braconnage manuel ou à l'aide de nasses, ou fut-il plus grave (pillage d'une pêcherie sur le cours d'eau)? Seule la lecture du texte complet permettrait peut-être de le préciser.
Le braconnage d'une garenne est un délit assez classique dans les archives judiciaires médiévales. Les connils étaient si facile à attraper qu'ils excitaient bien des convoitises lorsque les tables étaient maigrement garnies. La garenne du Vernet a aujourd'hui disparu, mais le toponyme est encore clairement lisible sur les anciens cadastres de Saint-Amand. Son emplacement présumé, à quelques centaines de mètres des murs du manoir, rendait sa visite par des voleurs assez facile.
Tout ceci semble avoir exaspéré Paul de la Châtre au point de se livrer à des actes de torture sur le dit des Bois avant de l'achever. On peut présumer que le prix de la rémission royale a coûté à cet homme et à sa seigneurie bien plus que la valeur des quelques poissons et lapins dérobés par sa victime.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans histoire locale
commenter cet article

commentaires

sirius 17/08/2013 13:43


Connaissez-vous le "parcours judiciaire" de cette affaire? Qui a porté plainte contre Paul de la Châtre, quelles furent les condamnations prononcées, et à quelles instances a-t'il eu affaire
avant de demander la grâce du Roi par l'intermédiaire de ces lettres de rémission? J'ai récemment lu un petit ouvrage très intéressant sur la justice médiévale, qui était bien moins "expéditive"
qu'on l'imagine, faute d'être juste.

Olivier Trotignon 28/09/2013 17:52



En fait, je n'ai consulté qu'un résumé de la lettre de rémission mais, à la vitesse où vont les choses, il n'est pas impossible qu'une version numérisée du registre finisse par être disponible.



Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.