Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 12:50

vote
Qu’on ne se méprenne pas: je ne cherche à faire aucune leçon de morale à quiconque. Un historien, quelque soit sa spécialité, n’est pas un directeur de conscience, mais un témoin d’une mémoire qu’on aurait tôt fait d’oublier.

Je n’irai pas voter demain dans l’espoir de déboulonner le socle d’une satrapie autiste, ou pour justifier l’orgueil de politiques pour lesquels je compte moins que le poids de ma voix dans les pourcentages d’un résultat final.

J’irai voter, comme je le fais à chaque fois depuis 1981, pour des anonymes. Pour des gens que je n’ai jamais connu, ou que vous ne connaîtrez jamais. J’irai voter en mémoire de ces garçons, Africains de l’Ouest, Kabyles, et Français métropolitains, tous tassés dans la même tranchée, quelque part sur le front, dont j’ai trouvé la photo dans les archives des troupes coloniales quand je faisais mon service militaire.

J’irai voter pour ces musulmans anonymes, enterrés dans le petit carré militaire du cimetière de Saint-Amand-Montrond, joyeux garçons partis du Golfe de Guinée ou des Aurès, qui n’ont jamais plus eu la chance de revoir la Croix du Sud se lever dans le ciel du matin.

J’irai voter pour ce résistant anonyme, dont on a trouvé la photo sur un prisonnier allemand, qui sourit devant son peloton d’exécution au Mont Valérien. 

J’irai voter pour Guy Môquet, dont on a, il y a peu, voulu ravir la mémoire. Je n’ai pas eu le courage d’aller jusque dans la carrière de Châteaubriand, où il a perdu la vie avec ses camarades, mais mon bulletin de vote sera un peu pour lui.

Ne pas voter, ça serait pour moi équivalent à rajouter un treizième fusil dans le peloton d’exécution qui a effacé la vie de tous ces hommes et de toutes ces femmes qui sont tombés sous les balles. Ça serait oublier mon camarade d’université Saïd, dont la dépouille repose quelque part dans les montagnes autour de Kaboul, tombé pour que les tanks de Brejnev cessent d’écraser son peuple.

Ne pas voter, ça serait ignorer tous ceux qui luttent, quelque soit leur culture ou la couleur de leur peau, pour avoir le même droit que moi à m’exprimer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Uline 31/03/2010 09:23



Moi aussi je suis allée voter ... parce que dans votre longue liste, on peut aussi y ajouter les femmes ...



Olivier Trotignon 31/03/2010 13:02



Relisez l'article: elles ne sont pas oubliées dans mes propos. De nombreuses femmes sont tombées pour la France Libre, beaucoup plus, nous le savons, souffrent partout dans le monde du déni de
démocratie. Mon article puisse ses sources dans ma culture, plus masculine il est vrai, d'ancien appelé du contingent affecté à un service d'archives de l'Armée de Terre.


Hommage et respect à toutes nos sœurs.


 



Nathalie PASQUIER 27/03/2010 09:24


Bonjour et merci pour ce texte que ma fille de bientôt 18 ans vient d'ajouter sur son blog. Les vertus de l'histoire sont insoupçonnées. Nathalie


Olivier Trotignon 27/03/2010 11:36



Je suis ravi que ce texte touche des jeunes. Je l'ai écrit pour secouer la conscience de ceux qui trouvent toujours une bonne raison pour se défiler un jour d'élection.
Merci pour votre confiance et à bientôt,
O. Trotignon 



sirius 19/03/2010 08:46


Il me semble me souvenir que ces massacres d'Algériens perpétrés à Paris, que ce soit celui de Charonne ou celui où des  dizaines de gens furent jetés à la Seine, l'ont été sur les odres du
préfet de l'époque, un certain Maurice Papon.

Ce dernier, nullement inquiété pour ses actes, a par la suite effectué une carrière politique tout à fait honorable à ... St-Amand-Montrond, où il a été régulièrement élu par le suffrage
populaire.

Qui osera dire que les électeurs n'ont pas la mémoire courte?


Olivier Trotignon 19/03/2010 19:46


Vous pouvez rajouter à la liste sa carrière comme préfet en Algérie, pendant les "événements". Le département sur lequel il exerçait ses fonctions (l'Oranais, je crois) aurait battu des records de
cas de torture et d'exécutions de membres du F.L.N.
Sa mémoire est encore encensée par certains St-Amandois, qui préfèrent se souvenir de ce maire des Trente Glorieuses, symbole d'une prospérité qui est bien loin désormais.
Je ne suis même pas sûr qu'ils aient jamais entendu parler de Louis Lecoin, libertaire et pacifiste, dont la stature dépasse d'une altitude atmosphérique celle de ce ministre d'Etat ancien
serviteur de Pétain et décoré sous les ors de la République.


le grizzly 16/03/2010 09:14


Philippe Cros m'a signalé votre texte et il a eu raison : j'aurais pu grogner exactement la même chose mais certainement pas aussi bien. Cela rejoint mon intérêt sur le sort des harkis en
1962, avec la responsabilité des politiques de l'époque, dont de Gaulle : vraiment pas glorieux. Et je crois une des causes du mal-être de beaucoup des petits-fils de harkis, beurs et français,
souvent de banlieue, dont la mémoire familiale commence en 1962.


Olivier Trotignon 16/03/2010 15:17


Bonjour et merci pour votre commentaire. Je ne suis pas assez calé en histoire contemporaine pour argumenter sur le sujet que vous soulevez, mais j'avais été stupéfait, suite à une conférence
organisée par les Amis de Louis Lecoin, de découvrir le sort de ces malheureux algériens massacrés par la police parisienne en 1961, occulté complètement par les média officiels. 
Certes, il ne faut pas une fixation sur ces sujets, ni jouer à la concurrence des mémoires pour décerner la palme des meilleures victimes, mais il est certain qu'il reste un travail énorme
d'histoire et de pédagogie à faire dans notre pays. 


Philippe Cros 15/03/2010 09:37


Bien dit Olivier.


Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.