Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 15:32

Christ-Levroux

 

Les chroniqueurs médiévaux Rigord et Guillaume le Breton nous ont laissé de précieuses informations sur les faits et gestes du roi de France Philippe Auguste lors du long conflit qui l’opposa à son rival Henri Plantagenêt, roi d’Angleterre et duc d’Aquitaine. Le Berry occidental et méridional étant à la fin du XIIe siècle l’une des zones de contact entre les fiefs de ces deux souverains, il est normal que ces deux auteurs aient rapporté  quelques événements marquants s’étant produits sur le sol berrichon. Parmi eux, nous trouvons le récit d’un fait étrange que Rigord n’hésite pas à qualifier de miracle tant il servi les intérêts du roi de France.
1188. Henri d’Angleterre rompt une trêve avec les Français. En représailles, Philippe Auguste mène une chevauchée sur les terres des seigneurs de Châteauroux, vassaux d’Aquitaine. Châteauroux, Buzençais et Argenton sont prises, certainement assez facilement, car il n’y a aucune récit de bataille, et le siège est mis devant Levroux, qui résiste mieux. Rigord précise que cette opération dure peu de temps.
Si la situation militaire est clairement maîtrisée par les stratèges du roi Philippe, les circonstances climatiques sont en défaveur des Français. L’été est chaud et sec, et la Théols, qui arrose Levroux, est si à sec que hommes et chevaux souffrent des rigueurs de la soif, indice d’une campagne rapide et improvisée, dans laquelle l’intendance a été en partie laissée au hasard des circonstances. Dans le cas du siège de Levroux, l’armée du Capétien n’a trouvé ni puits ni source capable de lui procurer l’eau nécessaire à sa survie.
C’est là que, selon Rigord (Guillaume le Breton est plus prudent), survient le miracle. Sortie des profondeurs du sol, une onde abondante remplit le lit de la rivière, au point que les chevaux ont de l’eau jusqu’au ventre. L’armée se rafraîchit, les hommes et les animaux retrouvent des conditions de vie normales et la prise du château n’est plus qu’une question de jours. Sitôt la forteresse enlevée et le roi reparti, le flux s’interrompt et la Théols retrouve son étiage normal de plein été.
L’examen de la topographie exclut que cet événement ait été produit par un gros orage d’été. La source de la Théols est proche de Levroux, le relief insignifiant, un gros orage localisé comme il s’en produit parfois en plaine aurait été vu des assaillants. De plus, l’eau n’aurait pas coulé pendant plusieurs jours. La simultanéité des faits, l’eau arrive et repart avec le roi, montre que le phénomène est maîtrisé.
Il me semblerait intéressant de pouvoir prospecter le lit de la Théols en amont de Levroux pour y rechercher les vestiges d’une éventuelle digue d’étang, pêcherie ou bief de moulin, dont les pelles ont certainement été ouvertes par des fourriers de l’armée française partis courir les environs du siège pour y trouver des provisions. Il aurait été facile à des hommes expérimentés de laisser partir une quantité d’eau suffisante pour assurer l’approvisionnement de la troupe capétienne, quelqu’un, eux ou le propriétaire de l’étang, refermant la vanne une fois le danger passé pour sauver ce qui restait de la réserve d’eau.
Rigord, dont le récit fourmille de petits miracles, a trouvé là une preuve supplémentaire de la bienveillance de Dieu à l’égard du roi dont il contait les hauts faits.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans histoire locale
commenter cet article

commentaires

Sirius 19/12/2013 08:16


Effectivement, arrivé à mi-chemin de votre texte, j'ai pensé à un orage lié éventuellement à un phénomène karstique. Si la géologie des lieux l'interdit, l'autre solution est à envisager. Il y
avait au Moyen-Age des retenues d'eau partout, pour alimentéer de petites pêcheries et parfois des moulins qui ne tournaient que quelques jours dan l'année...

Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.