Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 08:02

deniers-Vierzon

 

Beaucoup d’entre vous auront sans doute l’occasion de passer par Bourges pendant les mois d’été, aussi dois-je sans tarder vous recommander une exposition de grande qualité, ouverte jusqu’à la fin du mois de septembre.
Le Musée du Berry présente en effet au public une partie de sa collection numismatique comme support de l’exposition “Pile et face! Monnaies et jetons sortent des réserves...”, privilégiant, ce qui est logique, les espèces monétaires produites et ayant circulé dans la région. Le Moyen-âge, très bien représenté, n’est pas la seule époque étudiée: les vitrines offrent un panorama numismatique allant d’un quart de statère biturige à un euro émis pour le Printemps de Bourges, mais c’est bien dans le monnayage féodal que se trouvent, à mes yeux, les plus belles pièces de l’exposition.
J’avais, il y a quelques mois, choisi d’écrire un billet sur les monnaies produites par la féodalité berrichonne tout en déplorant avoir peu d’illustrations à proposer au lecteur, tant certaines monnaies sont rares. L’exposition de Bourges a de quoi combler les plus exigeants. On y trouve entre autres une série de deniers locaux, certains faciles à trouver sur les bourses aux collections, comme les monnayages de Déols, d’autres tout à fait rarissimes comme ceux de Charenton et de Châteaumeillant, que je voyais pour la première fois. Des ensembles de deniers d’Issoudun, Vierzon, Nevers ou Saint-Aignan laissent imaginer le contenu d’une bourse à l’époque des Croisades.

 

denier-Charenton

denier de Charenton, fin XIIIe

 

Le haut Moyen-âge est illustré par d’autres émissions rares, comme ce denier mérovingien de Bourges, élément du trésor trouvé à Fontemeurant, entre Coust et Charenton, dans le Cher, ou encore des deniers carolingiens frappés à Bourges. Quelques beaux écus d’or de la fin de la période et de la Renaissance attirent aussi l’attention.
Pour ceux d’entre vous qui auraient un faible, comme moi, pour les monnaies gauloises, les principales productions régionales, bituriges et carnutes, mériteraient à elles seules la visite.
On appréciera donc la pertinence du choix des objets illustrant l’exposition. Il n’y a pas que des fleurs de coin, et mettre des pièces usées ou fragmentées est un bon reflet du contenu des médaillers des collections publiques et, j’imagine, privées. Dans les arguments qui mettent en valeur le thème, la disposition de loupes partout où la vue ordinaire ne suffit pas à découvrir l’objet, la présence de documents, instruments de changeurs et coins monétaires, un catalogue très bien illustré et la gratuité du musée.
Un bémol technique: le local où est montée l’exposition est une crypte de béton à laquelle le conditionnement de l’air donne un caractère légèrement oppressant et l’éclairage est parfois insuffisant. Une petite lampe de poche peut s’avérer utile pour permettre au numismate de profiter des détails.
Ces détails mis à part, c’est une très belle initiative qu’a prise là la conservation du musée et que nous saluons à juste titre!

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans économie
commenter cet article

commentaires

Jean-Michel GRAVE 21/10/2012 14:25


Merci bien. J'irai voir sur le site du musée.

Jean-Michel GRAVE 20/10/2012 14:16


Bonjour et merci pour cette information que j'ai malheureusement découverte trop tard pur visiter l'exposition. Savez-vous si un catalogue a été établi? Merci. Cordialement. Jean-Michel.

Olivier Trotignon 21/10/2012 07:52



Bonjour,


le musée du Berry a édité un catalogue, au demeurant très bien fait. Il ne s'agit pas d'un traité sur la numismatique régionale, mais il recense les émissions monétaires caractéristiques des
ateliers locaux avec de très belles photographies.


Bon dimanche,


O. Trotignon



sirius 07/07/2012 12:31


Merci du conseil! Je tâcherai d'y penser.

sirius 07/07/2012 08:24


Merci pour cette info, car je n'achète plus la presse locale (il n'y a hélas plus qu'un journal dans le Cher...) depuis longtemps, ayant chaque fois la désagréable impression d'avoir perdu un
Euro. Il faudrait que j'apporte à cette expo ce fameux jeton hanséatique que j'avais mis en ligne sur mon blog, et puis ce sera une occasion de redécouvrir le Musée du Berry...

Olivier Trotignon 07/07/2012 11:39



Pensez peut-être à vérifier si m. Jean Louis Roche, responsable de l'exposition, est disponible car l'exposition est en libre-service.



Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.