Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 11:36

lion-Treignat

Treignat (03)

 

 

Voici une énigme qui n’a, à ma connaissance, pas encore trouvé de réponse satisfaisante. A la lisière méridionale de l’ancien diocèse de Bourges, dans la Marche et dans quelques secteurs du Limousin peuvent être observées de curieuses statues zoomorphes figurant ce qui peut ressembler à des lions.
Sculptées dans des granits vraisemblablement locaux, bien qu’il ne soit pas certain que cette donnée ait été rigoureusement vérifiée, ces statues sont disposées, pour la plupart d’entre elles, près des églises.
Plusieurs éléments intriguent: ces lions n’appartiennent à aucun style artistique identifié; leurs emplacements actuels ne sont pas d’origine, certains ayant été déplacés, d’après les recherches de certains confrères, assez récemment; ils ne sont pas ailés, donc ne semblent pas en rapport avec l’évangéliste saint Marc; on les trouve près d’églises très sobres, constituant parfois leur seul élément décoratif remarquable. En résumé, personne ne sait exactement d’où ils viennent, à quelle époque ils ont été réalisés, ni qui les a placés là.

 

lions-Toulx1

Toulx-Sainte-Croix

 

Des éléments originaux? C’est une hypothèse tout à fait recevable. Le fait de leur mobilité évidente - à Toulx-Sainte-Croix, les lions sont posés à l’emplacement de l’ancienne nef de l’église- n’exclut pas qu’ils soient contemporains de la construction des sanctuaires. Comme certaines croix, ou pierres tombales, ils ont pu être déplacés selon la volonté des habitants. Il n’est pas exclu qu’il y ait eu des translations d’une église vers une autre.

 

lion-Toulx2

Toulx-Sainte-Croix (23)

Des éléments rapportés? C’est également possible, mais cela implique qu’ils sont soit postérieurs, soit antérieurs à l’époque romane. S’ils sont postérieurs, leur façonnage ne ressemble à aucun style connu, ce qui laisserait penser à un travail artisanal de très piètre facture. S’ils sont antérieurs, le champ des possibilités s’élargit jusqu’à la période de l’occupation romaine, et expliquerait leur état d’usure prononcé, et des détails curieux, comme ce lion clairement sexué, visible sur la place de l’église de Treignat, dans l’Allier. Dans l’état de nos connaissances, il n’est pas possible d’infirmer ni de confirmer deux pistes, intellectuellement séduisantes, mais qui ne sont peut-être que des constructions de l’esprit:
le pillage d’anciens sanctuaires antiques, ce qui signifierait la reconnaissance d’un culte propre à la Marche et au Limousin. Sans éléments archéologiques en place, difficile d’aller plus loin en ce sens;
l’antériorité cultuelle des sanctuaires romans: les lions seraient là depuis toujours, l’église réoccupant un emplacement choisi par le clergé antique. Certes, le site de Toulx-Sainte-Croix ferait un bel oppidum gaulois ou gallo-romain, ou même mérovingien. A ce stade, même la présence de couches archéologiques anciennes ne suffirait pas à prouver une relation entre les lions et un quelconque culte païen.

 

lion-Chapelle-st-Martial

La Chapelle-saint-Martial (23)

 

Dernière énigme: leur fonction. Une première piste, la plus simple, serait de ne leur en reconnaître aucune. Les statues, suivant la dernière hypothèse, seraient là depuis toujours sans que personne n’ai consacré la moindre énergie à modifier cet état de fait, comme certaines ruines, ou mégalithes. On peut penser aussi, si ces lions sont antiques, à une simple vocation décorative: des paroissiens pillant des monuments antiques pour orner leur église n’a pas été un cas si rare que ça.
Une dernière hypothèse soulève la question d’une finalité spirituelle. Ces statues léonines ont peut-être été des instruments de la foi populaire. L’aspect “fondu” de la tête de certaines bêtes pourrait même s’expliquer par des soustractions rituelles de roche, comme on  constate ailleurs, dans des édifices religieux de grès ou de calcaire, des grattages parfois très profonds.

 

lion-Toulx3

Toulx-Sainte-Croix

 

Le conditionnel demeurera sûrement pendant longtemps le seul mode approprié à toute communication sur la question des lions de granit. Je m’abstiendrai donc de conclure, mais j’aimerais, avant de refermer ce dossier, vous encourager, si vous êtes familier de ces belles régions de la Creuse ou de la Haute-Vienne, à la plus grande vigilance sur le cas de statues qui pourraient ne pas avoir encore été inventoriées (bois, murs de pierres sèches, propriétés privées...), entières ou fragmentaires, et de faire part de vos découvertes aux services régionaux d’archéologie. La réponse à toutes nos interrogations se trouve peut-être à portée de main...

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans polémique
commenter cet article

commentaires

anatolem 02/03/2014 14:11


https://www.academia.edu/2116873/Heraldique_et_organisation_de_lespace_dans_les_Communes_de_lItalie_du_nord_les_enseignes_des_tribunaux


Une petite lecture du document qui parle de justice et lions.


A pluche.

Olivier Trotignon 06/03/2014 06:48



Merci pour l'information!



anatolem 02/03/2014 13:51


Voila le lien où j'ai trouvé cette information sur "le Lion idée de justice".


http://roch-jaja.nursit.com/spip.php?rubrique377


A pluche.

Perrot Anthony 28/02/2014 12:50


"On dit qu'il y a à Toulx des lions que les Anglais y avaient fait tailler dans la pierre, pour humilier le pays, et que tous les jours on leur donne encore des coups de sabot..."


Voilà ce qu'en dit George Sand dans son roman "Jeanne" de 1844, pour expliquer l'usure des visages de ces scultures !


Tradition populaire, vision romantique de l'auteur ou faits réels ? Nul ne sait, mais l'anecdote n'en est pas moins charmante !


Bravo à l'auteur de ce blog. C'est toujours un plaisir de vous lire !

Olivier Trotignon 06/03/2014 06:48



Merci beaucoup!



sirius 16/02/2014 08:07


Cet article m'inspire une question: sur quoi se basaient ces sculpteurs, qui n'avaient certainement jamais vu de lion, pour représenter ces animaux? D'ailleurs, pourquoi Saint-Marc était-il
figuré par un lion? Y en avait-il en Palestine à cette époque?

Olivier Trotignon 16/02/2014 13:05



Pour saint Marc, je crois que c'est une référence à un de ses écrits.


Pour les lions, vous avez vu juste. Mon professeur de médiéval à Orléans, Jean Tricard, disait toujours qu'un surnom comme "cœur de lion" était totalement subjectif, personne n'ayant jamais vu de
lion à l'époque.



anatolem 14/02/2014 19:14


J'ai trouvé cette référence aux lions:


Le lion idée de justice.


Les juridictions ecclésiastiques siégeaient souvent au parvis des églises entre des lions de pierre encadrant le portail, et les jugements étaient rendus « inter leones et coram
populo », (entre les lions et devant le peuple assemblé)


Une idée peut-être ?


Cordialement.



Olivier Trotignon 02/03/2014 13:02



C'est en effet une information intéressante. Auriez vous la référence de la source?


Bien à vous,


O. Trotignon



Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.