Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 09:27

saint-Chalan2

Au musée du Berry, à Bourges, est exposé un des plus rares témoignages de la présence mérovingienne dans le sud du département du Cher. Le sarcophage dit “de saint-Chalan”, taillé dans un bloc de marbre clair et daté du VIIe siècle, appartenait primitivement à l’abbaye Notre-Dame de Charenton. D’une facture et d’une ornementation très soignées, ce tombeau a été exécuté hors de la région et y a été importé à une date inconnue. Sa fonction réelle nous échappe. Fut-il simplement la sépulture d’un abbé ou d ‘un chef militaire local, ou servit-il de reliquaire grandeur nature à une dépouille mortelle reconnue comme miraculeuse dans les temps médiévaux, et exposé dans l’abbaye bénédictine de Charenton à la vénération des fidèles? La finesse des traits sur la cuve et la dalle du sarcophage, de même que l’absence d’altération chimique significative, confirment que ce tombeau de marbre fut conservé hors sol dans un lieu abrité des intempéries, au seuil de l’abbatiale du monastère, comme en témoigne le savant moderne dom Estiennot.

saint-Chalan1 

Sa présence à Charenton témoigne, avec d’autres traces archéologiques, de l’activité qui a régné dans le sud du Berry dans les siècles qui ont suivi la dissolution des institutions impériales romaines. Même si la grande majorité des pièces du puzzle manquent pour se représenter correctement la vie locale avant la période féodale, on peut se féliciter de ne pas être dans un domaine historique totalement opaque.

Le sarcophage de saint-Chalan est la preuve du maintien d’une activité commerciale le long des anciennes voies romaines. Cette pièce de marbre est lourde et n’a pu voyager que sur des chemins assez entretenus et larges pour que le chariot qui la portait puisse y circuler. Qu’elle ait été commandée par les élites militaires ou religieuses locales où qu’elle ait fini sa course un peu par hasard à Charenton, cette lourde sculpture a déjà eu le mérite d’arriver jusqu’au bord de la Marmande. Un autre indice de la circulation d’hommes et de marchandises est ce trésor monétaire découvert sur la colline qui surplombe la vallée, dans lequel furent identifiées des monnaies d’argent frappées loin du Berry.

saint-chalan3 

Le sarcophage nous inspire quelques réflexions sur le maillage religieux qui se met en place au sud du diocèse de Bourges dans les premiers siècles du Christianisme. En plus de Charenton, deux autres cellules monastiques sont repérées à l’époque. L’énigmatique abbaye colombaniste d’Île-sur-Marmande, en forêt de Tronçais, est la plus proche. Sa disparition précoce est le signe d’un échec pur et simple ou d’une fusion avec Charenton.

Plus intéressant, le prieuré de la Chapelaude, dépendant de l’abbaye de Saint-Denis-en-France, est connu à cette époque par l’écho des actes faux contenus dans son cartulaire, aujourd’hui perdu. Au moment de sa refondation, au XIe siècle, les moines parisiens rédigèrent de faux diplômes mérovingiens et carolingiens pour écarter toute contestation à venir. Si il est exclu de prendre au pied de la lettre des textes identifiés comme des produits de faussaires par les spécialistes du droit médiéval, ces actes témoignent de l’existence très ancienne d’un domaine appartenant à Saint-Denis, perdu au moment des invasions nordiques à la fin de la période carolingienne. J’observe à ce sujet -mais ceci n’est peut-être que le fruit du hasard- que la presse locale a présenté il y a quelques jours (Berry républicain du 20/02/2010) les preuves de l’existence d’une pêcherie datée du Ve siècle dans les eaux du Cher près de Montluçon, soit assez près de la Chapelaude.

On ne peut non plus faire l’économie de l’extraordinaire découverte d’une cuve baptismale mérovingienne dans les murs mêmes de l’ancien conciliabulum gallo-romain de Drevant, auquel nous avons déjà consacré un article, qui prouve l’activité missionnaire du clergé séculier de l’époque auprès des populations rurales locale.

saint-Chalan4 

Si on ajoute à cela des observations ponctuelles et mal repérées comme des découvertes sporadiques d’objets usuels dans le sous-sol ou dans les labours de la vallée de la Marmande, nous obtenons la conviction que, loin des grandes villes romanisées comme Bourges ou Nevers, le Berry du Sud est demeuré une région reliée au reste de la Gaule par des réseaux routiers assez bien entretenus pour qu’y cheminent des masses aussi lourdes que le sarcophage de saint-Chalan, voire des troupes guerrières comme celles qui s’affrontent à Châteaumeillant, selon le récit qu’en fait Grégoire de Tours.

La région n’est pas non plus isolée spirituellement. Même si les racines des anciens cultes païens restent profondes et difficiles à extirper, comme le suggère le baptistère de Drevant construit au sein même du grand sanctuaire biturige, les modèles monastiques italien de saint-Benoît et irlandais de saint-Colomban trouvent leur place dans un paysage certainement pauvre en homme mais pas complètement immobile comme on pourrait parfois avoir tendance à le croire.

saint-chalan-agrafe

agrafe de linceul VIIe siècle probable

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans art funéraire
commenter cet article

commentaires

sirius 14/03/2010 09:34


En lisant ce passionnant article, j'ai relevé un détail qui me concerne tout particulièrement. Etant moi-même à moitié irlandais par mon père, j'ai un frère prénommé Colomban, et toute information
sur le passage du saint éponyme dans le Berry m'intéresse.

Qu'en est-il donc exactement de cette abbaye colombaniste d'Ile sur Marmande? Où se trouvait-elle exactement, et à quelle époque était-elle active? Si par hasard, vous auriez quelque ainformation
sur ce sujet, je vous serais reconnaissant d'éclairer ma lanterne!


Olivier Trotignon 14/03/2010 11:42


Tout est là: (si le lien fonctionne, parce que je ne suis pas un expert)

http://berry.medieval.over-blog.com/article-21693203.html  


Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.