Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 09:37



Il faut avoir l’œil rompu à la recherche archéologique pour reconnaître dans l’amas de végétation et de ruines visible de la départementale le souvenir de l’ancien château de Chaudenay, non loin du village de Faverdines, dans le Cher.

Nous sommes là bien loin de ce patrimoine médiéval somptueux propre à souligner la vocation touristique de la région. De la petite seigneurie de Chaudenay ne demeurent aujourd’hui que des traces indistinctes tellement submergées par les lierres qu’on peine à y distinguer les formes d’un ancien petit château élevé sur une probable plate-forme de terre -ce qui laisse entrevoir une origine antérieure à la Guerre de 100 ans- et défendu par deux tours aujourd’hui tronquées qui protégeaient un logis seigneurial transformé en maison de maître au XVIIIe, si on en juge de la forme des ouvertures. Les encadrements de pierre sur la seule tour qu’on peut approcher avec difficulté (le chemin d’accès est privé et la bâtisse n’est accessible que par les prés) sont proches de ce qui se réalisait dans le pays à la fin du Moyen-âge.

L’objet de cet article n’est pas de déplorer la ruine annoncée d’un monument médiéval de plus dans une région qui continue à voir son patrimoine s’appauvrir par négligence ou abandon. Les ruines de Chaudenay sont un lieu privé, sis dans une région où les moyens financiers sont rares, et la remise en état du bâtiment serait un gouffre que peu de propriétaires sont en mesure d’assumer, surtout à quelques dizaines de mètres d’une autoroute qui dénature complètement le site. La Roche-Guillebaud, pourtant propriété publique et bien plus symbolique de l’histoire régionale, est dans un état encore pire. Je voulais simplement attirer l’attention du lecteur sur une petite parcelle d’histoire humaine dont le souvenir donne à ce lieu un aspect moins désolé.

L’histoire est consignée dans la copie conservée dans les archives du prieuré d’Orsan et déposée aux archives du Cher du procès en canonisation du Bienheureux Robert d’Arbrissel, datant du XVIIe siècle. Alerté par des rumeurs de miracles attribués au fondateur du prieuré fontevriste d’Orsan, un prélat vint enquêter sur place et recueillit un certain nombre de témoignages d’habitants dont ceux du seigneur de Chaudenay et de sa femme. Le récit nous apprend que le fils aîné du couple était atteint d’une malformation faciale déjà désignée à l’époque sous le surnom de “bec-de-lièvre”. Ayant décidé de réduire cette infirmité, les parents convoquèrent un médecin qui vint à Chaudenay opérer le garçon. Maladresse du chirurgien? Hémophilie? L’opération tourna au drame quand une hémorragie, que le médecin fut incapable de contenir, se produisit. Ne cédant pas à la panique, une vieille servante présente sur le lieu de l’opération proposa de demander le secours du Bienheureux Robert, ce qui eut pour effet de stopper la perte de sang et de sauver la vie de l’enfant après que fut dite la prière.

Ne demandez pas à un historien laïc comment il explique cet événement. Chacun est libre d’interprèter l’histoire selon sa conscience mais personne ne contestera l’aspect émouvant de cette anecdote datée et située dans un lieu qui n’abrite plus aujourd’hui que des animaux de champs.


note: le miracle de Chaudenay fait partie du corpus de sources que j’exploite dans ma conférence: “Médecine et miracles en Berry”.

Chaudenay est un site privé qu’on ne peut approcher que de l’extérieur. Il bien entendu que cet article n’est pas un encouragement à outrepasser les interdictions du propriétaire à accéder à son bien, mais seulement le fruit du soucis de sortir cette petite fortification de l’oubli.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans histoire locale
commenter cet article

commentaires

Abellion 30/10/2009 15:23


Voilà une page d'histoire fort intéressante. Ces miracles tenaient une place si importante dans la France du XVIIe siècle ; que l'on songe au miracle de la Sainte-Epine ou à d'autres moins
connus, comme celui-ci. Le plus étonnant, mais aussi le plus émouvant témoignage de cette foi dans le miracle réside peut-être dans les "sanctuaires à répit" évoqués par J. Delumeau
dans Le péché et la peur. 
Peut-être l'Eglise avait-elle à coeur de préserver une part d'espoir, au milieu d'une pastorale souvent dominée par la hantise de l'enfer et du péché ?
Je profite de ce message pour vous saluer et vous féliciter pour ce blog de haute tenue sur lequel j'aime bien flâner, et apprendre...


Olivier Trotignon 31/10/2009 08:43


Merci pour votre visite et votre message. Votre blog semble passionnant et je promets d'y retourner pour m'y plonger plus sérieusement qu'en quelques minutes ce matin.
Je ne suis pas spécialiste de la période moderne et j'ai découvert ce cahier en cherchant tout autre chose. Il me semble, mais ce n'est qu'une impression, que notre région vit un renouveau
spirituel après le passage des troupes protestantes pendant les Guerres de religion. Nos campagnes ont terriblement souffert et je me demande parfois si les gens n'ont pas cherché à se
"reconstruire" après ce traumatisme, réveillé par les événements de la Fronde au milieu du XVIIe siècle.
Cordialement,
O. Trotignon
 


sirius 23/10/2009 08:49


Comme j'aimerais avoir votre érudition, afin de découvrir et savoir déchiffrer ces petites histoires qui redonnent dimension à des lieux injustement oubliés...


Olivier Trotignon 23/10/2009 13:29


C'est beaucoup plus de la méthode que de l'érudition: prendre plein de choses en note, les classer par noms propres ou toponymes, secouer très fort et voir ce qui tombe .


Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.