Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 09:48

motte-Epineuil-pancarte

 

La période hivernale étant, avec son soleil bas et sa végétation dégarnie, propice à ce genre de visite, je suis retourné à Epineuil-le-Fleuriel, dans le sud du département du Cher, examiner le résultats des travaux de défrichement de la motte castrale du village.
L’excellente nouvelle était tombée l’été dernier. La motte, complètement délaissée par ses propriétaires, et envahie par une végétation qui rendait son terrassement indiscernable depuis la route, venait d’être acquise par la municipalité d’Epineuil. Dans d’autres lieux, une telle tractation n’aurait rien eu de rassurant, tant certaines équipes municipales restent hermétiques à tout principe de respect des vestiges archéologiques.

motte-Epineuil-fossés

 

A Epineuil, les choses vont autrement. L’achat par la Ville de la parcelle qui abrite l’ancienne forteresse est une étape dans un long processus de valorisation de cet élément patrimonial. Bien que presque invisible faute d’entretien, la motte était signalée depuis longtemps à l’entrée du village. Son acquisition va permettre de la débarrasser de la végétation qui a envahi ses flancs. Cette opération, qui prendrait à peine un ou deux jours de travail en terrain plat à une bonne équipe de bûcherons, va être réalisée en concertation avec les services régionaux d’archéologie afin de ne faire courir aucun risque aux niveaux anciens qui pourraient être encore en place malgré quelques fouilles anciennes assez musclées.
A l’heure actuelle, seuls les fossés et les premiers mètres du terrassement ont été nettoyés. Si des ormes morts ne posent pas de problèmes techniques pour être tronçonnés et éliminés, les gros arbres qui ont envahi la plate-forme vont devoir être traités avec prudence, tant leur abattage peut provoquer de dégâts.

motte-Epineuil-ensemble

 

Une question, à laquelle je suis bien incapable de répondre, se pose et j’aimerais bien avoir l’avis des lecteurs pour produire un avis pertinent. Il existe sur la plate-forme de la motte d’Epineuil un affreux petit cabanon en briques couvert de tuiles mécaniques, verrue qu’un premier réflexe condamnerait à une élimination sans appel. Pour l’instant, la végétation le dissimule à la vue des visiteurs mais tôt ou tard sa silhouette va être révélée. La question ne se poserait pas s’il s’agissait d’un abri de jardin ou d’un rendez-vous de chasse; or, dans le cas présent, la bicoque a une histoire. Sa construction date de 1939 ou 1940 et avait été ordonnée à l’initiative de la Défense passive. Des habitants  de la commune venaient y assurer une sentinelle régulière pour veiller, selon certains récits, à la sécurité des usines de Montluçon et lancer l’alerte en cas de raid aérien. Montluçon a bien été bombardé, mais par les Alliés, la guerre est finie et la masure est toujours là. Qu’en faire? La raser, au risque de faire disparaître un vestige qui intéresse l’Histoire du XXe siècle? La démonter et la reconstruire à coté? Cela n’aurait plus aucun sens. La conserver? Sur une des plus belles mottes castrales du Berry, l’effet visuel va être désastreux. La restaurer et y installer un petit espace d’information pour les futurs visiteurs? Cela donnerait une raison de la garder en état.
La question se pose à Epineuil. Je me pose aussi la question. Vos avis et remarques en la matière seront les bienvenus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans patrimoine militaire
commenter cet article

commentaires

L. Stevens 28/02/2011 19:58



merci beaucoup pour votre réponse. Je me permet de vous en demander un peu plus. Est ce que cette caqve est récente ou date de la création de la motte?


Un tout grand merci pour votre aide et fécilicitation pour votre site.


L. Stevens



Olivier Trotignon 16/09/2015 11:42

C'est bien d'elle dont il s'agit.

Deutsch 08/09/2015 14:32

si c'est de de la cabane dont il s'agit je crois me souvenir qu'elle fut construite en 1940 pour abriter ceux qui montait la garde
je me souviens très de ces "sentinelles" car la maison de mon grand père où j'habitais se
situait au pieds de la motte à l'époque "le tumulus"

Olivier Trotignon 28/02/2011 20:25



Les fossés en eau interdisaient l'approche de la structure. Si on se base sur la forte humidité du sous-sol autour du site, il est fort probable qu'un habitant d'Epineuil, pour conserver son vin
ou autre chose, ait fait creuser récemment le flanc de la motte pour disposer d'un réduit au sec.


J'animerai très certainement le vendredi 20 mai en début de soirée un conférence sur place sur le sujet (à confirmer).


Au plaisir,


O. Trotignon



L. Stevens 27/02/2011 12:23



Nous sommes heureux d'apprendre que le site va enfin pouvoir reprendre vie et être sauvegardé. Lors d'un passage à Epineuil, il nous a été dit qu'un souterrain se situait sous la motte
d'Epineuil. Savez vous si cela est vrai? Est ce que les visites récentes sur place ont permis de découvrir quelque chose à cet égard.


On compte en France d'autres cas avérés de souterrains aménagés sous motte castrale (ex. ANjou, Touraine, Tarn, ...). Il serait intéressant de savoir si c'est aussi le cas à Epineuil comme
ce la nous avait été suggéré lors de notre passage.  L. Stevens



Olivier Trotignon 28/02/2011 07:22



Il s'agit en fait d'une cave voûtée, creusée au niveau du fond du fossé dans l'épaisseur de la motte. J'en ai effectivement vu une comparable non loin de Confolens.



JJ Tournaud 18/01/2011 22:36



Plus intéressante que la cabane au sommet de la motte est la cave qui se situe à sa base, et qui est sans doute beaucoup plus ancienne ? Je serais également partisan de raser cet édifice qui -
sans doute a une histoire - mais qui constitue, comme vous l'indiquez dans votre article, une "verrue" sur le site. Que l'on préserve, par exemple, les vestiges d'un édifice comme la
chapelle du Rachat sur la butte du même nom (Commune de Hérisson - sauf erreur) me semble indispensable, mais dans le cas qui nous concerne, je ne vois pas l'intérêt... En tout cas, la sauvegarde
du site est une excellente nouvelle ; encore merci de l'information. JJ Tournaud



caroline 18/01/2011 11:07



Le récit d'une motte abandonnée et toute en friche qui reprend du service 1000 ans plus tard me plait énormément. Quoi de plus éloquent pour parler d'histoire ? D'un point de vue pédagogique
c'est une chance formidable de faire ressentir aux enfants combien l'histoire appartient au présent. Le cabanon est laid ? Je vous le concède bien volontiers. Mais il sera peut-être la chance de
ne pas nous faire tomber dans le ridicule des reconstitutions souvent grotesques que l'on voit un peu partout. Et l'une des grandes beautés de l'histoire n'est-elle pas plutôt la contemplation
des traces ? de ses strates ?



Paule 16/01/2011 23:28



Je suis une "amie de la Tour de Vesvre", avec sa motte aussi. Si je peux me permettre un avis : une fois la motte déffrichée sous le regard des archéologues, il me serait étonnant que ces
archéologues ne conseillent pas de ne pas laisser le public y monter (pour ne pas tenter des fouilleurs et pour éviter son érosion) et de ce fait, je crois que le bâtiment d'observation
deviendrait inutile et impossible d'accès pour une quelconque réutilisation. Je pencherai donc pour la démolition de cet abri bien jeune par rapport aux 1000 ans de la motte.Des témoignages de la
dernière guerre ne manque pas .... mais des mottes ! Il n'y en a pas énormément.



Olivier Trotignon 17/01/2011 06:39



Avis judicieux, merci de nous en avoir fait part. Je compte transmettre le lien à m. Amizet, maire d'Epineuil, pour qu'il puisse consulter toutes les propositions.


Cordialement,


O.T.



Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.