Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 09:23

couleuvrine

 

Vous savez, si vous êtes un(e) habitué(e) de ces lignes que ce blog a pour principe de se tenir à l'écart des sujets racoleurs tout juste bons à récolter des points d'audience. Vous ne trouverez ici ni "Jacques Cœur, cet inconnu" ou "le secret des Templiers bientôt dévoilé", mais je ne répugne pas à me pencher parfois sur des cas curieux, qui aujourd'hui feraient la "une" de nos journaux, juste pour le plaisir de restituer une microscopique partie de ce que fut le quotidien de tous ces gens qui étaient là avant nous.
Voici aujourd'hui une affaire fort curieuse qui endeuilla les rues de Bourges dans les années 1480. Guillaume Archambault, charron au bourg de Saint-Sulpice, dans l'aire urbaine de Bourges, fut reconnu coupable du meurtre d'Aubin Souppire, puis gracié par le roi après avoir acheté sa rémission. Cet homicide est sans doute le plus surprenant de tous ceux dont j'ai pris connaissance depuis toutes mes années passées à travailler sur le Berry.
Le dit Archambault tua en effet l'infortuné Souppire d'un coup de couleuvrine, alors que ce dernier était costumé en Lucifer et répétait un mystère!
Accident? Geste prémédité? Je n'ai pas pu avoir l'original du procès pour examiner les arguments de l'accusé, mais, outre l'hypothèse d'une mise à feu accidentelle d'une arme de gros calibre - le mot couleuvrine désigne un ancêtre du mousquet - il est probable que le tireur, peut-être aidé par l'excellent vin produit dans la région, a vraiment cru voir le Diable. Le temps de se saisir d'une flamme, l'homme a fait ce que tout bon chrétien aurait fait à sa place: renvoyer le démon d'où il venait.
Au delà de cette anecdote, il est à noter, en ce début de Renaissance, l'évocation de mystères destinés à être joués en public, lors de fêtes religieuses. Ce genre de spectacle ne laisse en général pas beaucoup de traces dans la documentation d'époque.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans histoire locale
commenter cet article

commentaires

sirius 23/02/2014 08:29


Mon commentaire ayant disparu alors qu'il était en cours d'élaboration, je recommence à zéro...


Je disais donc tout d'abord que je pensais que les projectiles d'une couleuvrine avaient au moins la taille d'une balle de golf, si ce n'est de tennis, mais peut-être que je me trompe... Ceci
excluerait en tous cas que ladire couleuvrine puisse être portée à l'épaule comme l'étaient les mousquets.


Concernant cette affaire, ne faudrait-il pas procéder comme on le fait pour les "accidents de chasse", derrière lesquels se cachent parfois des des rivalités amoureuses, différends de voisinage
ou professionnels ou querelles diverses?

Olivier Trotignon 02/03/2014 13:11



Je crois, mais je ne suis pas très fort en armes à feu, qu'il existait à la Renaissance des armes assez légères, utilisables sans affût. Toutes les couleuvrines conservées dans la région étaient
des armes de siège, avec des munitions effectivement de la taille d'une "grosse" balle de golf.


Quand aux raisons qui ont poussé le tireur à refroidir la victime, toutes les suppositions sont permises. A priori, j'avais envisagé une forme d'hallucination en sortie de taverne, mais vos
pistes valent largement la mienne !


Bien à vous,


O. T.


 



Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.