Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 09:25

Sainte-Agathe1

Lorsque l’on évoque les lieux qui ont inspiré Alain Fournier pour l’écriture de son roman Le grand Meaulnes, il en est un qui retient tout particulièrement l’attention des passionnés du patrimoine culturel régional, par la beauté et la simplicité du site qu’il occupe. Située à quelques kilomètres du bourg de Saint-Désiré, dans l’Allier, au sommet d’une colline qui se détache de très loin dans le paysage, s’élève une petite chapelle connue sous le vocable de Sainte-Agathe.
L’amateur de belles pierres médiévales, surtout s’il s’est arrêté visiter la remarquable église romane de Saint-Désiré avant de venir, sera peut-être déçu par le monument, rénové de façon si vigoureuse qu’on se prend à douter de ses origines médiévales, pourtant bien marquées dans l’abside et les absidioles du chevet. La façade et le clocheton, en revanche, ne portent pas les même traces de passage du temps constatées sur les monuments religieux du même périmètre, ce qui semblerait indiquer une reprise des maçonneries à un moment ou un autre.
La destination de  cette chapelle, construite dans un secteur qui, quoique peu peuplé, n’était pas à l’écart de la civilisation - l’abbaye cistercienne de Bussière, qui est à deux pas, le prouve - pourrait se révéler plus intéressante que le monument lui-même.
Sainte-Agathe, lieu de procession est aussi, si l’on en croit les folkloristes qui ont travaillé sur les traditions populaires, un emplacement qui a généré des légendes en relation avec la sorcellerie et les superstitions populaires. Sa position éminente dans le paysage peut suffire à expliquer que l’imagination des ruraux qui l’apercevaient quotidiennement ait été attisée par sa silhouette sombre sur son sommet de colline.
D’autres hasardent le fait que l’endroit aurait été parfait pour un lieu de culte antérieur au Christianisme, qu’un toponyme : le Mont Lubin, ayant peut être une racine commune avec le nom du dieu gaulois Lug, est attaché à ce lieu, que l’emplacement de la chapelle serait idéal pour communiquer à l’aide de signaux lumineux jusqu’à une grande distance... tout ceci est bien entendu, dans l’état, difficile à vérifier. Seul un indice, l’existence d’un très grand site antique tout près de Sainte-Agathe, pourrait, à la rigueur, donner un peu de consistance à ces interprétations.
Notons que l’Eglise a peut-être tout simplement voulu imposer symboliquement sa présence en la matérialisant par un petit édifice visible à des lieues à la ronde sans forcement avoir voulu contrer des pratiques païennes ancestrales.

 

Sainte-agathe-2

 

 

Pas toujours évidente à trouver pour qui ne dispose pas d’une carte à petite échelle, Sainte-Agathe doit être visitée par temps clair. De la plate-forme sur laquelle se dresse le monument, tout un paysage se développe jusqu’aux monts d’Auvergne et à la Marche, offrant un point de vue idéal sur une région peu marquée par les verrues inesthétiques du modernisme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans patrimoine religieux
commenter cet article

commentaires

JJ Tournaud 30/05/2012 21:48


Je suis né à 4 kms de cette chapelle, c'est vous dire si je suis sensible à cet article. Maurice Piboule avait consacré quelques paragraphes à ce lieu dans un tome des "Mémoires des communes
bourbonnaises", la Châtaigneraie et le Vignoble. Il existe, non loin, deux sites intéressants : le vieux village de Moussais, dont l'église St Barthélémy a été détruite au XIXème siècle, qui
présente encore quelques rares maisons typiques en grès rouge, l'ancienne école, qui accueillait des enfants jusque dans les années 1940... On peut encore voir le mur du cimetière juste
devant. Au siècle dernier, on y découvrit des statuettes, des vases, des monnaies datant de l'époque gallo-romaine. Plus tard furent dégagés de nombreux sarcophages... Quelques pièces sont
visibles, sauf erreur de ma part, au musée de Châteaumeillant. Enfin, on pourra explorer, à deux kilomètres de Sainte Agathe, la grotte du Four Perchat, qui est sans doute une galerie
d'extraction de grès, d'une longueur d'une dizaine de mètres, mais qui est assez rare dans la région pour être passée sous silence... Et il y aurait encore tant de choses à dire... Bravo
encore pour vos travaux ! Cordialement. JJT


 

Olivier Trotignon 01/06/2012 06:45



Merci pour ces précisions. J'ai visité le Four Perchat il y a très longtemps et je n'en ai pas gardé beaucoup de souvenirs. Le fils des propriétaires était, curieux hasard, lieutenant dans la
caserne où je faisais mon service militaire. C'est lui qui m'y avait mené.



Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.