Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 09:01

Bruyère1

 

Presque noyées dans le bocage bourbonnais, les ruines du château de la Bruyère-l'Aubespin, près de Cérilly, dans l'Allier, n'ont rien de spectaculaire. Comme moult autres vestiges médiévaux de forteresses de petites dimensions, leur notoriété, même locale, est très faible. Pourtant, c'est bien là que s'est joué un épisode tragique de la Guerre de 100 ans. Parler de crime de guerre, quand on connaît les valeurs de l'époque, n'aurait pas grand sens, mais les faits qui s'y sont déroulés au cours de l'été ou de l'automne 1369 furent particulièrement effroyables.
L'été 1369 fut marqué en Bourbonnais par une chevauchée partie du Poitou et commandée par deux capitaines anglais, Ciquot de la Saigne et Ortingo d'Ortenie. Outre les ravages que durent subir les populations vivant le long de l'itinéraire emprunté par les Anglais, que les chroniqueurs ne perdent pas de temps à détailler, la région fut marquée par la prise, par la ruse, du château de Belleperche, à Bagneux, dans l'Allier.
Dans cette place de nos jours disparue résidait la duchesse de Bourbon, Isabeau de Valois, mère du duc Louis II de Bourbon, qui fut faite prisonnière. Cet épisode guerrier fut doublé d'un moins connu, qui conduisit la même chevauchée à s'emparer du château de la Bruyère.

 

Bruyère3

 

La réaction de Louis de Bourbon fut immédiate. Le "bon duc" fit mettre le siège devant les deux places. Belleperche résista plusieurs semaines. Le sort des Anglais de la Bruyère fut beaucoup plus vite réglé.
Jean d'Orronville, dit Cabaret, auteur de la Chronique du bon duc Loys de Bourbon, n'est guère bavard sur l'affaire, mais son récit livre l'essentiel.
C'est un berrichon, le comte de Sancerre, qui se chargea du sort de la Bruyère. Ses hommes reçurent le soutien de milices bourbonnaises. Les Français procédèrent d'abord à la rupture des fossés, pour les assécher. L'endroit étant, on l'imagine, impraticable à cause de la vase, le fossé vide fut rempli de fagots, qui permirent aux sapeurs de creuser une mine dans la muraille. Il ne restait qu' à mettre le feu à l'ensemble. comme prévu, le mur d'enceinte s'effondra au dessus de la sape, sonnant la fin de la résistance anglaise.
Cabaret précise dans son récit que deux capitaines, Richard Mauverdin et Jacques Sadellier, sans doute plus Poitevins qu'Anglais, furent pris et très certainement rançonnés ultérieurement.

 

Bruyère 2

 

Le sort des simples soldats prisonniers, sans valeur marchande, fut réglé de manière totalement inhumaine: "on les livra aux communes, qui en firent de grosses charbonnées".
Souvent noyés dans les étangs ou pendus à la première branche venue, les prisonniers anglais payaient souvent de leur vie les exactions commises par les leurs ou leurs semblables. Peut-être inspirés par la forêt de Tronçais toute proche, les recrues bourbonnaises préférèrent, cette fois ci, le bûcher pour envoyer leurs ennemis en Enfer.

 

 

 

 

248px-Antipub.svg

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans histoire locale
commenter cet article

commentaires

JJ Tournaud 25/12/2014 18:28


Je connaissais l'épisode, mais pas en détails... L'enceinte circulaire est encore très visible de nos jours même si les vestiges du château disparaissent peu à peu.M. Piboule précise "que Jacques
Coeur en fut propriétaire quelques années de 1445 à 1455 et qu'en 1469, le château de se composait d'une "salle verte" (?), d'une chapelle Ste Catherine et d'un donjon garni de
tourelles..." Merci de cet éclairage sur ce monument oublié !


 

Olivier Trotignon 26/12/2014 12:11



Merci pour ce complément!



Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.