Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 09:32

 

La-Chapelaude-ensemble

 

Considéré d’un point de vue monumental, le prieuré de La Chapelaude, dans le département de l’Allier, n’a rien de spectaculaire. Une petite église romane bâtie dans ce grès particulier à la région, fortement chargé en oxyde de fer et peu propice à la sculpture fine, se détache dans la partie haute du petit village. Ce sanctuaire, qui peut être ajouté à un itinéraire de découverte du patrimoine régional, mais qui ne présente aucune particularité remarquable, est la dernière partie visible d’une ancienne fondation monastique datée, dans la deuxième étape de son activité, des années 1060. Propriété de la grande abbaye bénédictine de Saint-Denis, aux portes de Paris, La Chapelaude se distingue historiquement des autres prieurés locaux par l’ existence d’un riche cartulaire, aujourd’hui perdu, mais qui fut l’objet de multiples copies par des savants parisiens du XIXe siècle qui ont sauvé l’essentiel de son contenu, complété par quelques rares archives isolées, et qui projette un éclairage variable sur son passé.
La première séquence de la vie de ce monastère se situe bien avant l’an mille, aux temps mérovingiens et carolingiens, et est illustrée par une série de diplômes recomposés au moment de la rédaction du cartulaire, et qui doivent être manipulés avec une prudence extrême. S’il est évident que les frères archivistes franciliens disposaient de sources très anciennes relatives à leur propriété berrichonne, délaissée au moment des dernières invasions, on peine à dresser une chronologie et une carte des possessions des anciens bénédictins dans ces confins du Berry, de la Marche et de l’Auvergne.

 

La-Chapelaude-detail

 

La deuxième époque, qui débute aux environs de 1060, est beaucoup mieux renseignée. Les moines parisiens profitent du dynamisme de la monarchie capétienne, et de la forte personnalité du roi Philippe Ier, qui ajoute le Berry à sa zone d’influence et, plus tard, au domaine royal. Leur retour dans leurs anciennes possessions s’accorde avec la volonté du souverain d’étendre son influence vers le Sud. Spirituellement, la féodalité locale est baignée par l’influence de la réforme grégorienne, et il n’est pas indifférent que le seigneur de Bourbon, très lié aux Clunisiens de Souvigny, appuie l’initiative de ses vassaux de la vallée du Cher de restituer à l’ Église des terres injustement détenues à la suite de la déliquescence du pouvoir carolingien.
La première étape de cette restitution est peut-être initiée par un personnage qui passe presque complètement inaperçu jusqu’au jour où une bande de voleurs vient piller sa maison. C’est suite à sa plainte qu’on apprend que cet homme, nommé Garnier, possédait une maison à Aude, à une dizaine de kilomètres à l’est de La Chapelaude, dans un bourg situé le long de la route qui se dirigeait vers Paris. Garnier était-il sur place mandaté par son abbé pour évaluer la situation patrimoniale des anciennes propriétés franciliennes où avait-il un rôle plus spirituel, de prédication auprès des féodaux? On constate que la situation évolue en faveur de Saint-Denis-en-France, qui récupère ses possessions, bâtit un nouveau prieuré, voit les vocations qu’on suppose locales assurer le recrutement des nouveaux frères et reçoit de multiples dons de la part des chevaliers du secteur. L’excellent état de conservation de beaucoup d’actes recopiés dans le cartulaire permet d’avoir une lecture très fine du maillage politique local, du seigneur de Bourbon jusqu’aux plus petits féodaux en passant par le seigneur d’Huriel, à la fois vassal et associé de Bourbon dans le mouvement initial de restitution des terres du prieuré.
Si La Chapelaude fait figure d’exception dans le paysage monastique régional et qu’il est impossible de généraliser son modèle à la multitude des prieurés détenus par diverses abbayes dans le sud du diocèse de Bourges, son exemple peut nous aider à comprendre les influences spirituelles qui baignaient nos régions à l’époque romane.

 

 

La-Chapelaude-tombepierre tombale sur la place de l'église

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans monachisme-clergé régulier
commenter cet article

commentaires

loria 18/09/2011 00:55



suis fière admiratif de la qualité émanant via vos rapports; clair et carré, cela rend admirable cette escale passé sur votre site. me dis-je ceci, nous serais-t-il faisable, de nous faire
mutuellement connaître de part nos web-site, afin de s'enrichir et de renforcé nos liens passionnel comme humble citoyen férru de notre histoire d'antant, en hômmage de nos ayeux. ainsi, nos
éfforts passer à vacqué ceci-cela pour ce que nous rendament en état, pour notre bonheur est celui d'autrui aprenant encore plus fastidieusement, ces racine d'autrefois. voici 2 sites webs qui
vous serons j'éspère fort intérêssant: an1000.org et paladins-thol.org. continuités respectueuse envers vos noble travaux et au bon-plaisir de vos nouvelle. o.l



Olivier P. 05/07/2011 13:51



Le cartulaire de la Chapelle-Aude est effectivement très interessant. J'ai pu en lire des fragment en une version pdf  (M.Chazaud-1860). La pierre utilisée pour la construction me fait
beaucoup penser au  Prieuré de Reugny (sur lequel vous avez déjà écrit). Ce grès riche en oxyde de fer est vraiment très particulier.


Il faudra que j'aille m'y promener un jour, et ce d'autant qu'un de mes plus lointains ancêtres a vu le jour à la Chapellaude aux alentours de 1750.


Olivier



Olivier Trotignon 05/07/2011 15:39



Bonjour,


quelques pièces isolées ont été publiées postérieurement par les sociétés savantes du Bourbonnais. Il existe même une pièce originale dans le chartrier du château d'Ainay-le-Vieil, auquel les
propriétaires, pour des raisons qui leur sont propres, ne m'ont jamais donné accès.


Merci de votre visite!


O. Trotignon



sirius 02/07/2011 09:59



"Rien de spectaculaire"; c'est votre point de vue, celui de quelqu'un qui a la chance de résider dans une région architecturalement riche! Cette église, je l'aurais bien vue sur la place de mon
village! A vous lire, on mesure les horizons qui s'ouvrent à ceux capables de lire les textes anciens!



Olivier Trotignon 02/07/2011 12:22



En fait, je sais qu'un certain nombre de lecteurs profitent des articles pour programmer des sorties "patrimoine", c'est pourquoi je préfère séparer clairement les sites à patrimoine
exceptionnel, comme les églises de Saint-Aubin ou de Saint-Jeanvrin, et les sites historiques, comme celui de la Chapelaude, pour ne pas décevoir les amateurs de "très belles" pierres.


Bon week-end,


O.T.



Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.