Samedi 16 février 2013 6 16 /02 /Fév /2013 10:33

sarcophage

 

Dans la vaste galerie de représentations préconçues que le grand public peut avoir du Moyen-âge, la peste occupe une place privilégiée. Parmi les malheurs qui ont touché l’Occident au XIVe siècle, l’épidémie de peste bubonique a fait l’objet d’une multitude d’études auxquelles on peine à trouver quelque chose à ajouter.
J’attire néanmoins votre attention sur un effet indirect de la maladie sur le quotidien de certains berrichons, lorsque la peste servait de circonstance atténuante dans les affaires d’homicides.
J’avais, précédemment, rappelé l’intérêt de cette source originale que sont les lettres de rémission, ces actes souverains ayant la faculté d’arrêter le cours de la Justice contre rémunération. Pour alléger le poids de leurs crimes, la majorité des accusés cherchaient (et cherchent encore de nos jours) des arguments pour convaincre leurs juges de ne pas charger trop le plateau de la balance. C’est ainsi que plusieurs meurtriers ont explicitement fait appel à l’épidémie pour insinuer l’irresponsabilité de leurs actes.
L’épidémie semble survenir au début des années 1350. En 1357, on signale l’existence à Bourges d’un hôpital Saint-Julien, dont le nom révèle la destination, saint Julien étant, comme saint Roch, réputé pour combattre le fléau.
Trois cas sont exprimés dans les archives de la justice royale.
En 1351, un boucher de Sancerre est banni par le seigneur du lieu, pour avoir battu et blessé un homme, ensuite mort de la peste.
Deux ans plus tard, c’est à Aubigny-sur-Nère que se manifeste la maladie. Un certain Naudin Rossignol y est accusé du meurtre du Grand Thévenin, pourtant mort de la peste.
Début XVe, en 1416, une dispute entre boulangers de Bourges se rendant au moulin dégénère. l’un d’entre eux est reconnu comme l’assassin d’un de ses confrères, alors que c’est la maladie qui l’a emporté.
Il n’appartenait pas à l’huissier chargé d’enregistrer les déclarations d’exprimer un jugement personnel sur les récits qu’il consignait mais, dans l’immense majorité des cas, les prévenus cherchaient à se faire passer pour des victimes. J’avais étudié une affaire d’homicide, lorsque deux joyeux compagnons, en signe d’amitié et de paix, avaient posé leurs épées au sol avant de se bousculer de manière amicale. Pour une raison incompréhensible, l’arme du meurtrier s’était retrouvée la lame en l’air et son pauvre compagnon s’était embroché dessus par mégarde. Ces contorsions argumentatives peuvent faire sourire, mais nous renseignent surtout sur un point: dans les trois cas évoqués, des meurtriers reconnaissent les actes de violence, mais réfutent que ceux-ci aient provoqué le trépas des victimes.
La peste pouvait rendre bien des services en ces temps difficiles...

 


Par Olivier Trotignon - Publié dans : vie quotidienne - Communauté : Le Moyen Age
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
152831 fois.

351972 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite. 

Recommander

Rechercher

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés