Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 13:32

St-Marcel1

Cet article s’adresse aujourd’hui tout particulièrement aux nombreux amateurs de cet Art que beaucoup qualifient de celtique, et qui évoque pour le médiéviste les figures gravées sur les high-crosses qui se dressent encore dans certaines petites villes irlandaises, ou qu’on découvre à l’occasion d’expositions sur les manuscrits originaires de l’espace européen insulaire.

St-Marcel-portail

Il existe en effet en Berry une curieuse série de sculptures ornant le portail de l’église romane de Saint-Marcel, à deux pas du célèbre site d’Argentomagus, dans l’Indre, dont le trait rappelle irrésistiblement la plastique gaélique du haut Moyen-âge.
Taillées avec un faible relief sur un calcaire clair qui rend leur photographie sans matériel professionnel délicate, ces animaux fantastiques sont à ma connaissance uniques dans les régions du Centre. Dans quelques églises, il arrive qu’on découvre des entrelacs comparables à ce que la riche iconographie irlandaise à pu produire, mais l’épithète celtique à leur égard doit être employé avec la plus extrême prudence, leur conception pouvant être le fruit d’expériences géométriques des tailleurs de pierre.

  St-Marcel2

A Saint-Marcel, la ressemblance est beaucoup plus prononcées. Comme dans le bestiaire irlandais, les animaux sont traités tout en souplesse avec des formes entrelacées, se mordant parfois mutuellement. On est loin de la complexité des dessins des manuscrits d’Irlande ou des églises scandinaves en bois, mais Saint-Marcel s’affirme à part de l’ensemble de l’inspiration des artistes romans berrichons.
Comment expliquer qu’un sculpteur du sud de l’Indre se soit visiblement inspiré d’une culture aussi éloignée de son espace de travail?

St-Marcel3

On le sait par de multiples analyses publiées par les historiens de l’Art, des objets ont circulé sur de grandes distances au Moyen-âge. Certains (reliquaires, bijoux, objets liturgiques...) sont parvenus jusqu’à nous car façonnés dans des matériaux résistant au temps. D’autres supports plus fragiles sont partis en poussière. Il n’est pas du tout impossible que le sculpteur d’Argenton ait vu un manuscrit, ou des croquis copiés à partir de celui ci, importé des îles de l’Ouest et aujourd’hui perdu, qui lui aient donné l’idée de travailler à la manière des anciens Irlandais.

St-Marcel4

On sait d’autre part que les hommes voyageaient aussi sur de longues distances et pas uniquement vers les lieux de pèlerinage ou de croisade de l’espace ibérique et méditerranéen. Nous avions envisagé dans un précédent article qu’un chevalier de la région bourbonnaise ait pu s’embarquer pour la Grande-Bretagne pour suivre le chemin du pèlerinage de Whalshingam. Cette route du Nord-Ouest est moins connue que celles qui menaient à Saint-Jacques ou à Jérusalem. C’est peut-être le long de celle-ci que l’idée de sculpter le bestiaire fantastique de Saint-Marcel est née dans l’esprit d’un voyageur.

St-Marcel5


Cet article a été rédigé avec une pensée sincère pour mon ancien ami Alain D., que j’ai perdu de vue depuis de longues années,et qui m’avait fait découvrir le portail de Saint-Marcel au cours de l’été 1981. Les hasards des chemins d’internet le conduiront peut-être un jour sur cette page.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans patrimoine religieux
commenter cet article

commentaires

fragments de rue 03/09/2010 12:49



Le scriptorium de Tours n'est pas si loin, on peut effectivement supposer que ces sculptures sont directement inspirées d'un manuscrit irlandais. Je vais chercher dans mes bouquins d'enluminures.


 



Olivier Trotignon 03/09/2010 20:01



Ces sculptures m'ont rappelé les livres des éditions du Zodiaque consacrés à l'art irlandais et à  l'art scandinave. Des références plus locales seraient une bénédiction!


Merci, et à bientôt,


O. T.



sirius 29/08/2010 09:36



Très inattendu, en effet, et doublement intéressant pour moi, dont le père était irlandais... Peut-être l'Irlande des XII-XIIIèmes siècle envoyait-elle en Europe continentale des enseignants en
art et théologie, qui auraient pu influencer les sculpteurs du bas-Berry? Proposition peut-être naïve...



Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.