Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 18:12

sortie-musée

 

“Olivier, maintenant, c’est sûr: je terminerai à l’Hospice!”

C’est par ces quelques mots que j’ai réalisé que la dernière heure de Marie-Christine Planchart, future ex-conservatrice du musée municipal de Saint-Amand-Montrond, dans le Cher, allait bientôt sonner.

Enfin, penseront les uns.

Enfin! penseront les autres.

Concernant Marie-Christine, il y a deux clans. Ceux qui rêvaient de la voir à l’hospice, et ceux qui se réjouissent, et pour certains le mot est un euphémisme, de la savoir à l’Hospice. Et la nuance entre minuscule et majuscule est à elle seule le meilleur résumé de ses années passées à la tête du musée Saint-Vic.

Minuscules, les moyens mis à sa disposition pour accomplir sa mission: manque de personnel, manque de place dans les réserves, manque de site internet, manque d’autonomie, manque de soutien hiérarchique, manque de reconnaissance par cette même hiérarchie.

Minuscule, le plaisir sournois et étriqué de chercher à lui nuire, par une cabale de dénigrement public, par des pressions morales, lettres et gestes d’insultes, tracasseries et sanctions administratives, surveillance stalinienne de chacun de ses faits et gestes.

Minuscule, l’envergure de ses détracteurs, microcosme de laquais veules et flatteurs juste capables de faire mal pour le plaisir, comme ces volées de morveux cruels et irresponsables qui s’acharnent contre le plus faible sous un préau de cour de récréation.

Minuscule et inquiétant pour l’avenir, cet état d’esprit qui veut que tout ce qui n’est pas local et soigneusement calibré selon des normes immuables depuis l’après-guerre, et qui pourrait venir diluer un peu cette consanguinité intellectuelle, doit être conspué et réduit à néant comme un métastase.

Et il y a les majuscules.

Majuscule, sa résistance personnelle face à cette perfidie destinée à la pousser dans le vide. 

Majuscule, l’attitude de ses proches dans son travail, qui lui ont apporté un soutien entier et sans faille.

Majuscule, cette muraille qui s’est construite autour d’elle sans qu’aucun architecte n’en ait croqué les plans, et qui a rassemblé une nébuleuse de femmes et d’hommes mobilisés par sa situation, bien au delà de ce que, dans leur étroitesse d’esprit, ses tourmenteurs pouvaient se figurer: archéologues, préhistoriens, historiens, historiens de l’Art, conservateurs de musée, archivistes, artistes, journalistes, syndicalistes, présidents et membres d’associations, élus, confrères, collègues, amis et copains, toutes et tous mus par la même indignation, et qui ont fait toute la réclame nécessaire pour que la situation de leur amie conservatrice soit connue bien plus loin que les bornes de la ville.

Majuscule, l’attitude de m. Laignel, maire d’Issoudun, qui a tendu la main à Marie-Christine alors que d’autres édiles ne lui avaient tendu que le poing, et qui l’a accueillie dans son Hospice à lui, Saint-Roch, au sein d’un musée digne de ce nom, un des plus riches de toute la Région Centre.

A titre personnel, je tiens à remercier chaleureusement notre ancienne conservatrice pour la confiance qu’elle a su m’accorder, en me proposant l’identification d’une partie des collections archéologiques en cours de recollement, et m’avoir invité à présenter une animation sur le gisant du musée il y a tout juste deux ans. Que ses anciens patrons sachent au passage que je n’ai pas oublié mes deux autres interventions prévues, et censurées par leurs soins. Quand je vous parlais de minuscules...

Je tiens aussi à saluer chaleureusement, et confraternellement, tous ceux qui auront écrit, avec des lettres majuscules toute ou partie de cette histoire, qui se termine bien.

Bonne route à Marie-Christine Planchart, désormais conservatrice-adjointe au musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun et bonne chance au musée Saint-Vic .

Il en aura besoin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans musées régionaux
commenter cet article

commentaires

Landry 03/02/2014 19:05


Votre site nous avait habitué à des articles de bien meilleure facture que ce pitoyable règlement de comptes, tout juste digne d'une cour d'école... A croire que la nature humaine ne peut
décidément pas se passer de polémique et de conflit, et ce même dans une petite ville de province pourtant si sympathique !

Nous continuerons néanmoins, mon épouse et moi-même, à venir découvrir régulièrement sur votre blog d'intéressants articles, dépourvus - nous l'espèrons - de ce genre de polémique stérile qui
n'intéresse pas grand monde au final.

Bonne continuation.

Olivier Trotignon 04/02/2014 20:21



Le terme "pitoyable" pourrait être insultant, mais, venant d'un lecteur qui se dissimule courageusement derrière un pseudonyme, avouons qu'il ne manque pas de sel!


Monsieur, continuez, avec madame votre épouse, à consommer mon travail. Si mes opinions sur cette "petite ville de province (le terme est aussi assez amusant, et révélateur de vos racines) si
sympathique" vous heurtent, allez donc prendre l'air ailleurs, et n'hésitez pas -c'est gratuit- à vous lancer vous même dans l'écriture.


Quand à vos espoirs de ne trouver ici qu'une matière pré-digérée convenant à vos principes, je ne peux que vous recommander d'aller la chercher ailleurs.


Quand à vous encouragements à continer, ils sont de l'ordre du superflu.



anatolem 31/12/2013 23:00


Un petit reglement de compte, certainement mérité et bonne chance à Marie-Christine Planchart dans ces nouvelles fonctions. Parfois il faut "se lâcher".


A pluche.

olivier du berry 29/12/2013 12:24


Bon ben ça, c'est fait. Bonne année 2014 et suivantes. Je peux fournir la pelle pour enterrer les minuscules ...

Olivier Trotignon 07/01/2014 10:28



Une petite cuillère suffira.


Bonne année à toi et à bientôt!



Billon Michel 26/12/2013 17:21


comme en termes galants ces choses là sont dites !!


hélas Saint-Amand ne fait pas "école" mais s'inscrit dans une certaine "école de pensée" ....


doit-on repartir "comme en 14 ??


bon vent..bon espoir..bons voeux ....


et BONNE ANNEE pour apporter du "féminin" dans tous ces "masculins"

gérard CHOMETTE 26/12/2013 17:09


Monsieur


je lis toujours vos chroniques avec beaucoup d'intéret.


Avez vous des documents sur les donjons berrichons qui dateraient de la guerre de 10O ans


Toujours en recherche sur Le leiu dit chateau gaillard à Reuilly, je recherch s'il n'y avait pas un donjon au 14-15éme comme celui de Paudy. Cela expliquerait pourquoi on parle dès 1540 des
seigneurs de Chateaugaillard dans les archives de L'Ormeteau.


Merci de votre éventuelle aide.


Vous souhaitant une très bonne année 2014


Bien cordialement


GFC

Olivier Trotignon 20/01/2014 14:17



Je ne peux pour l'instant vous répondre mais dès que j'aurais l'occasion, je vous contacte par mail privé.


Merci,


O.Trotignon



Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.