Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 23:17

Boisd'Habert-1

 

Quand on fait la liste des abbayes cisterciennes de l’ancien diocèse de Bourges, on compte en tout quatorze monastères, répartis sur cinq départements. Certains sont encore mal connus, faute d’étudiants motivés par ce sujet, mais la plupart bénéficient d’une bibliographie suffisante pour se faire une bonne idée de leur histoire.
Or, il semble bien qu’un quinzième établissement ait existé au XIIe siècle. L’abbaye de Bois d’Habert, sur la commune de Morlac, dans le département du Cher, est presque inconnue du grand public. Les quelques notes qui suivent n’ont pas la prétention de remplir le vide qui pèse sur le passé de  cette fondation. Juste effleureront-elles quelques pistes de réflexion sur ce sujet fort méconnu.

 

Boisd'Habert-mur

 

L’abbaye de Bois d’Habert est un curieux monastère: pas de charte de fondation, pas d’archives, pas de noms d’abbés, pas de filiation, pas de fondateur ou de protecteur connu, juste quelques rares mentions documentaires antérieures au XIIIe siècle, et des ruines.
Le bilan archivistique est squelettique. Tout juste sait-on que l’abbaye existait aux alentours de 1150, avant son rattachement, par décision du pape Eugène III, au couvent cistercien de La Prée, non loin de Chârost, dans l’Indre. Le lieu n’est pas abandonné, car on retrouve le nom de Bois d’Habert  associé à une grange, preuve que La Prée a continué à exploiter les terres du domaine primitif. Le site évolue même en une très belle demeure légèrement fortifiée qui existe toujours. Dans cet ensemble de constructions, dont je n’ai pas voulu produire de photographie pour respecter la tranquillité des propriétaires est encore visible le vestige d’un mur garni de départs de voûtes, dernier témoin de l’existence d’une chapelle abbatiale. On ne sait rien de plus sur la question.

 

Bois-d'habert-aérien

Bois d'Habert

 

Quelles preuves a t-on de l’identité cistercienne du site, outre un ou deux mots dans une bulle pontificale? La photographie satellite livre des éléments très intéressants. Passant par un site internet de cartographie couplée à des fonds photographiques, j’ai comparé le site de Bois d’Habert vu du ciel à quatre abbayes de l’ordre de Cîteaux citées dans divers articles de ce blog: Noirlac, Fontmorigny, Bussière et Varennes. La symétrie est parfaite. Les cinq couvents sont construits avec la même orientation et suivant les mêmes proportions générales. La chapelle de Bois d’Habert est placée dans le même angle nord-est que les quatre autres abbatiales. Invisible ou presque du sol, le plan cistercien est perceptible en vue verticale. La présomption d’être face à un ancien monastère de moines blancs est donc très forte.

 

Bussière-aérien

Bussière

 

L’environnement est-il compatible avec les aspirations cisterciennes? Par comparaison avec d’autres abbayes du diocèse, Bois d’Habert n’est ni mieux ni plus mal placée qu’une autre. Les bourgs les plus proches sont assez éloignés pour garantir à des moines un minimum de distraction dans leurs prières.

 

Noirlac-aérien

Noirlac

 

Qui peut avoir pris l’initiative d’attirer des religieux dans ce périmètre? Sachant que toutes les fondations cisterciennes de la région étaient liées à la moyenne féodalité régionale, seuls les seigneurs de Lignières, à ma connaissance, avaient les moyens de lancer une telle initiative. Le fief le plus proche, celui de Morlac, est un candidat possible mais ses moyens étaient plus limités que ceux de la grande seigneurie de la vallée de l’Arnon.
Pourquoi aucune filiation n’est elle connue? Dans ce domaine, comme j’ai eu l’occasion de le démontrer à plusieurs reprises, les abbayes cisterciennes du Berry du Sud se distinguent par des profils atypiques et à Bussière et aux Pierres, il y a de forts soupçons pour que des les monastères “officiels” aient succédé à des fondations pré-cisterciennes spontanées. En fait, on aurait fait comme les Cisterciens, mais avant les Cisterciens, les filiations venant pérenniser un état de fait antérieur. Rien n’exclue que Bois d’Habert soit né sur des principes similaires. Peut-être s’agit-il aussi d’une filiale de La Prée, comme Le Landais qui avait fondé Barzelle, mais qui a échoué.

 

Fontmorigny-aérien

Fontmorigny

 

Comment peut-on expliquer l’échec d’une abbaye cistercienne? Les causes peuvent être multiples, mais une raison peut-être raisonnablement avancée: la surpopulation monastique. Le pays n’est pas très peuplé, la concurrence d’ abbayes et prieurés affiliés à d’autres ordres (Puyferrand, Orsan, Chezal-Benoît..) peut avoir privé Bois d’Habert de moyens mais surtout: la date du rattachement à La Prée coïncide avec l’ascension de Noirlac, à à peine 15 kms de là. Le grand monastère de la vallée du Cher peut avoir étouffé son frère par la seule dynamique de sa genèse. Le pape  aurait préféré mettre fin à la fondation de Bois d’Habert en unissant sa communauté avec celle de La Prée.

 

Varennes-aérien

Varennes

 

Il est évident que tout ceci ne tient que par la prise en compte d’un environnement historique cohérent, et que la vérité est peut-être tout à fait ailleurs, mais il ne me déplaît pas de penser qu’en ouvrant ce dossier, des collègues réuniront peut-être à partir de leurs propres notes de recherche des éléments inédits sur la question.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans monachisme-clergé régulier
commenter cet article

commentaires

sirius 10/01/2013 17:18


Il me semble en effet me souvenir que le cloître de Fontmorigny date du XVIIIème siècle, même si son aile Nord doit être érigée sur des caves plus anciennes. Un site certes moins complet que
Noirlac, mais niché dans une région chargée d'histoire avec, notamment un passé industriel passionnant. Ce n'est pas médiéval, je le concède...

sirius 10/01/2013 08:44


Intéressante étude (comme d'habitude...)! Je m'étais arrêté à Varennes sur votre conseil l'an dernier en revenant de Neuvy Saint-Sépulchre; l'endroit est beau, mais il ne reste rien des bâtiments
primitifs, ou du moins je n'ai rien vu! Cette vue Fontmmorigny est excellente, car elle permet d'appréhender la disposition des bâtiments que je ne connais que du sol.

Olivier Trotignon 10/01/2013 15:37



L'abbatiale est authentique, les bâtiments à droite sont plus récents.



Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.