Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 09:00

Vous aurez sans doute remarqué sur de nombreuses églises des régions du Centre des stries plus ou moins profondes dans les pierres des murs extérieurs, souvent près de la porte du sanctuaire. Cette curieuse coutume indatable est souvent interprétée comme le souvenir du temps où les bouchers du village venaient effiler la lame de leurs couteaux et les paysans redonner un tranchant à leurs outils de travail. Si une telle explication pourrait être admise sur des édifices construits dans des grès fins, on comprend bien vite que sur des églises de granite à granulométrie irrégulière, ou de calcaire tendre, la thèse de l'origine utilitaire ne peut être avancée. De plus, on observe des grattages en cupules sur certaines pierres.

 

Plusieurs observateurs et connaisseurs des traditions populaires ont soumis l'hypothèse d'une pratique liée à la présence, parfois temporaire, de reliques dans les églises concernées. Des pèlerins, de passage dans les parages, auraient pu gratter quelques grains des murs des églises pour les ajouter à d'autres souvenirs pour se constituer un objet de culte, ou un talisman primitif rappelant les enseignes de pèlerinage parfois décrites dans des rapports de fouilles. Une autre thèse, tout aussi intéressante sans être contradictoire, évoque la constitution de petits talismans destinés à protéger les habitations, les récoltes, le cheptel, par des habitants du cru plaçant leurs biens sous la sauvegarde du Saint dont les reliques auraient pu être exposées dans l'église. L'eau bénite placée dans des petites urnes, ou même des haches polies néolithiques perçues comme des pierres de foudre auraient joué le même rôle protecteur.

Préparant ma conférence sur la médecine et les miracles en Berry, j'ai eu la surprise de mesurer combien nous étions mal renseignés sur ce phénomènes des reliques dans les églises rurales. Des auditeurs, souvent généalogistes, m'ont signalé certaines de leurs découvertes pour la période post-médiévale qui laissent supposer une abondance insoupçonnée de reliques si modestes que la littérature les ignore la plupart du temps mais qui ont occupé une place considérable dans le quotidien des anciens paroissiens des campagnes du Centre. Les marques d'usure sur le mur des églises pourrait être l'indice d'une activité spirituelle populaire plus que la trace de la friction des lames des outils des gens d'autrefois.


Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans patrimoine religieux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.