Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 09:21

Il demeure assez peu de grandes mottes castrales du premier âge féodal dans le sud du Berry. La faiblesse de la population, l'absence de zone de conflit, des frontières de mouvances assez floues jusqu'au XIIIe siècle, les remaniements urbains expliquent qu'on trouve plus de petites mottes castrales ou d'enceintes fortifiées que de grands tertres ayant servi d'assise à des donjons de bois dans la région.
La motte d'Epineuil fait donc figure d'exception et mérite quelques commentaires. Cette motte de fort gabarit était au XIe siècle complétée par une basse-cour, comme le montre le cadastre, et par une chapelle devenue église paroissiale. L'ouvrage, très puissant, avait une importance stratégique qui ne peut s'expliquer que par le passage de la route Bourges-Montluçon aux pieds de l'ancien château. Cette route, héritière de la voie antique, coupait le Cher au lieu-dit Allichamps, puis suivait la rive gauche de la rivière en passant par quelques lieux importants comme Orval, Ainay-le-Vieil, la ville-franche de La Perche, Vallon avant d'arriver en vue de Montluçon. Il est à noter que la voie antique évitait, selon un usage constaté dans d'autres régions, le conciliabulum de Drevant, espace sacré qui n'était desservi à l'époque antique que par des voies secondaires.
Nous préférons parler de motte castrale plutôt que féodale, car manifestement Epineuil, qui a le titre de châtellenie au XIIIe siècle, n'a jamais été une seigneurie. Elevée par le(s) seigneur(s) de Charenton qui contrôlai(en)t tout cet espace, cette forteresse n'a jamais été donnée en fief à un vassal pour en garantir sa totale disposition, mais confiée à des officiers seigneuriaux dont la fonction n'était pas héréditaire. Est-ce l'un d'eux qui permet de faire apparaître le château d'Epineuil dès le milieu du XIe siècle dans nos textes? C'est tout à fait probable. L'individu concerné s'appelait Achard et était issu d'une petite famille féodale de la région de Courçais-Saint-Désiré, les Mauvoisin. Leur ancienne forteresse, en ruine mais bien visible, portait encore il y a peu le nom de Forêt-Mauvoisin. L'épisode narratif est court mais plein d'enseignement. Grâce aux travaux de l'archiviste Gautier sur le cartulaire disparu de la Chapelaude, nous apprenons qu'Achard Mauvoisin, et d'autres voleurs du château d'Epineuil (et alii raptores de Spinioculo castro) a, de nuit, envahi, la maison d'un moine vivant à Aude, peut-être venu dans la région pour préparer la rénovation du prieuré de la Chapelaude, appartenant aux moine de l'abbaye de Saint-Denis, près de Paris.
Cet exemple de violence féodale aux dépends d'un clerc seul et désarmé n'a pas de quoi surprendre dans le contexte de l'époque. L'anecdote présente l'intérêt d'affirmer la présence d'un château à Epineuil dès 1060.
Il nous est difficile de recommander un visite du site car, bien que très facile à trouver en plein milieu du village, la motte est dans un état d'entretien détestable et est presque invisible de la route par faute d'un abandon du site (propriété privée) à la friche. Comme tous les gens qui s'intéressent à ce village, nous appelons de nos vœux une réaction du propriétaire qui pourrait, avec un minimum d'efforts, rendre ce patrimoine accessible à tous.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans patrimoine militaire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.