Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 19:26

Le lecteur voudra bien pardonner mon manque de rigueur scientifique lorsque j'évoque l'abbaye de Bussière. Beaucoup de mes souvenirs de chercheur sont attachés à cette petite vallée du nord du département de l'Allier, pour y avoir fait mes premières armes de médiéviste lors de mes recherches pour mon mémoire de maîtrise, et pour y avoir rencontré à plusieurs reprise la famille de Cussac, propriétaire du site, qui m'a permis à plusieurs reprise de parcourir les lieux où s'installèrent les premières cisterciennes berrichonnes. Qu'il me soit permis de dédier tout particulièrement ces lignes à la mémoire de madame de Cussac.

Bussière est un de ces rares lieux où le monde moderne, par ses constructions disgracieuses, n'a pas dénaturé le cadre de vie qu'ont recherché les premiers cisterciens. Si l'abbaye primitive a presque totalement disparu, le vallon de Bussière semble encore imprégné d'une rigueur et d'un silence qu'on peine souvent à retrouver quand on visite des monastères plus prestigieux.

Les premières femmes semblent s'être fixées sur les bords du ruisseau de la Queugne vers 1189, sur une terre offerte aux moniales par le seigneur Ebe de Charenton dont le fief, pourtant éloigné, devait comprendre quelques écarts dont celui choisi pour fonder le couvent de Bussière. La charte de fondation montre que l'abbaye existait avant cette date, et que la communauté, dont nous ignorons tout de la prime forme, déménagea pour des causes inconnues.

Première abbaye de cisterciennes en Berry - une autre communauté, Beauvoir, fut constituée peu après dans la région de Mehun-sur-Yèvre - Bussière était fille de l'Eclache, dans le Puy-de-Dome, elle même filiale de l'abbaye de Tart, voisine de Cîteaux, en Bourgogne. La donation d'Ebe de Charenton attacha Noirlac au destin de Bussière, en obligeant les moniales à payer un cens annuel d'une livre d'encens à leurs frères de la vallée du Cher. Noirlac y gagna de plus le statut de correcteur de la petite communauté féminine, alors qu'une abbaye plus proche, les Pierres, aurait pu se charger de cette tâche.

Le fonds de Bussière, presque entièrement conservé aux Archives du Cher, est particulièrement riche, et permet d'étudier de nombreux aspects du fonctionnement de la communauté. Protégé par la petite noblesse locale, le cloître accueille deux tiers de filles de nobles régionaux et un tiers de veuves. Beaucoup de donations sont concédées par des femmes, ce qui est peut-être le signe d'une solidarité féminine aux XIIe-XIIIe siècles.

Les première années de la vie du monastère sont misérables, au point que dix ans après la fondation, l'abbesse est contrainte d'en appeler à la Chrétienté toute entière pour trouver les subsides pour achever les travaux.

Le monastère primitif a presque complètement disparu aujourd'hui, des bâtiments agricoles s'étant substitués aux murs d'origine, et ne présente aucun intérêt pour le médiéviste mais une visite au cadastre confirme la taille minuscule de l'ensemble: l'abbaye de Bussière aurait tenu dans le cloître de Noirlac! 

Comme dans le cas de l'abbaye des Pierres examiné dans une précédente livraison, le site de Bussière est une propriété privée et il n'est nul besoin d'en déranger les propriétaires. Une simple promenade sur la route communale qui traverse le val cistercien permet de s'imprégner de l'atmosphère du lieu.

   

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans monachisme-clergé régulier
commenter cet article

commentaires

Patrick du Pays d'Halatte 09/12/2008 10:05

L'humble lecteur vous pardonne (lol). Très joli coin.

Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.