Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 18:22

Un ensemble remarquable, quoique peu connu, de sépultures médiévales fut découvert dans le jardin du prieuré de Drevant dans les années soixante-dix, à l'occasion des travaux d'aménagement de l'ancien bâtiment médiéval en résidence. Cette fouille de sauvetage, opérée sous la direction de Jacques Gourverst, chercheur antiquisant alors en charge de la conservation du musée de Châteaumeillant, ne permit pas à l'époque de conclure sur l'origine des inhumations mises au jour.

De nouvelles données méritent qu'on s'attarde sur ce qui pourrait être une des premières nécropoles seigneuriales du Berry.

Nous savons que le seigneur Ebe de Charenton, seigneur de Saint-Amand au milieu du XIe siècle et probable constructeur des châteaux de Charenton, Saint-Amand et Drevant, offrit au monastère creusois du Moûtier-d'Ahun la terre qui devait voir s'élever le futur prieuré. Considérant que toutes les familles féodales de cette époque eurent soin de se faire enterrer près de monastères pour assurer le salut de leur âme, on trouve des nécropoles seigneuriales à Déols - pour les seigneurs du même nom, Orsan, pour les Culan et les Lignières, la Chapelaude, pour les Huriel et Souvigny, pour les Bourbons. On sait par ailleurs qu'à partir de la fondation de Noirlac, les successeurs du premier Ebe de Charenton se firent enterrer, ou emmurer, dans le cloître cistercien, mais on ignore tout des pratiques de leurs prédécesseurs. Or, le prieuré de Drevant était le seul établissement monastique d'importance suffisante, avec l'abbaye bénédictine de Charenton, de toute la région de Charenton, et plusieurs cas locaux montrent que les bénédictins refusaient - ce fut le cas de Chezal-Benoît - les sépultures laïques parmi celles des moines. Nous retrouvons là une pratique funéraire remontant à l'époque mérovingienne, qui conférait une grande importance au fait de se faire inhumer dans l'espace où s'égouttaient les toits des monastères.

On ne s'est jamais interrogé sur les motivations d'Ebe de Charenton à aller chercher des moines marchois pour les fixer sur son fief, ni sur l'origine de la série de sarcophages exceptionnels pour la région observés au pied du prieuré de Drevant. Nous considérons comme tout à fait probable que les tombeaux découverts à Drevant puissent être ceux non seulement de moines desservants du prieuré mais aussi ceux des premiers Ebe de Charenton avant que Noirlac n'accueille les dépouilles mortelles de ces féodaux.

Un sarcophage particulier, fermé par deux dalles superposées dont la première était sculptée d'une grande croix en haut relief, dépassait en qualité les autres sépultures. On avait même pris soin d'y déposer une stèle funéraire gallo-romaine en grés local représentant un homme barbu. Peut-être est-ce la seule image que le temps aura bien voulu nous livrer du fondateur du prieuré...
 

Cet article voudrait saluer la mémoire de Jacques Gourverst, savant homme aux multiples qualités, et de  Maurice et Yvonne Alabergère, propriétaires du prieuré au moment des fouilles, couple d'une très grande gentillesse, qui supportèrent avec patience nos tranchés et notre remue-ménage dans leur propriété.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans histoire locale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.