Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 12:05


Il est toujours désolant pour un historien de constater la ruine, peut-être aujourd’hui irrémédiable, d’un petit patrimoine religieux. Il y a plusieurs années nous assistions, impuissant, à la destruction à la pelleteuse du prieuré de Souages, entre Saint-Amand-Montrond et la forêt d’Habert. La nucléarisation de la parcelle en plusieurs propriétés distinctes avait empêché les propriétaires de s’entendre sur les mesures de sécurisation et de restauration du site à mettre en œuvre et la seule solution trouvée avait été la mise à terre du bâtiment médiéval, dont certains éléments architecturaux auraient été récupérés dans des conditions obscures.
C’est aujourd’hui une autre fondation monastique rarissime qui est menacée de disparition. La presse locale s’en était très justement émue après que des défenseurs du site aient exprimé leurs inquiétudes.
Situé sur le domaine public, le monastère de Bléron est situé au nord de Bourges, en forêt d’Allogny. C’est un lieu de promenade très fréquenté. Ses bâtiments datent de la fin du Moyen-âge et offrent un intérêt architectural limité - ce qui ne justifie en rien leur abandon, bien entendu.
Le caractère exceptionnel de l’endroit tient dans l’originalité de la règle qui avait été adoptée par les Frères vivant sur place. Bléron serait, à notre connaissance, la seule Chartreuse de la région, comme l’atteste en 1230 un acte de l'abbaye de Saint-Satur*, preuve au passage, avec un autre acte antérieur de 1193, qu’une activité spirituelle animait déjà le site  plus de 200 ans avant la construction des structures actuelles. Rappelons que l’esprit qui animait les Chartreux était très proche des aspirations de l’hérémitisme.
S’il est facile de déplorer le pillage de l’endroit et sa fréquentation par quelques groupes d’illuminés, il est plus difficile d’agir efficacement pour sa protection. Peut-être que ces lignes aideront un jour à  décider quelque politique local ou mécène avisé à engager des travaux de réhabilitation du monastère de Bléron.

* L’investissement en temps et en argent qui a été nécessaire pour mes recherches universitaires et le retour dérisoire en terme de bénéfice matériel personnel de toute cette aventure m’ont conduit à restreindre l’accès aux références de mes sources, afin d’éviter le pillage d’informations. J’ai ainsi fait le choix de ne rien publier sur ce blog. Toute demande précise doit m’être adressée par courrier, avec engagement écrit à citer mon nom dans d’éventuelles publications.
Seules les institutions publiques qui ont permis par la communication de leurs fonds la poursuite de mes recherches sont dispensées de cette restriction, c’est à savoir:
les Archives départementales du Cher, de la Creuse et de la Nièvre,
la bibliothèque municipale de Saint-Amand-Montrond.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Trotignon - dans patrimoine religieux
commenter cet article

commentaires

Martine 04/10/2010 16:17



Bonjour,


Demeurant près de Bourges et aimant les promenades autour de l'étang d'Allogny, j'aimerais porter mes pas jusqu'au prieuré mais je ne sais pas comment y aller ni où il se trouve exactement.
Pourriez-vous m'aider ?


Je vous remercie d'avance.


M.A.



Olivier Trotignon 04/10/2010 18:52



Bonjour,


merci pour votre visite. Je ne peux vous renseigner, car il y a au moins 6 ans que je n'ai pas été sur place mais promis, d'ici quelques jours, je vous envoie un itinéraire quand j'aurai retrouvé
ma carte.


Bien à vous,


O. Trotignon



PIAT 29/10/2009 01:03



Cher Ami de 30 ans!....


J'ai trouvé l'adresse de ton blog grâce au Berry Républicain ! Et je constate que tu es toujours aussi passionné par l'histoire médiévale!...... je n'ai pas encore lu tous les articles de ce blog
que je découvre à l'instant mais j'atteste, à l'intention de tes lecteurs, de ta passion pour l'histoire depuis ton plus jeune âge : quand nous allions fouiller à Drevant dans ce cimetière
gallo-romain, ou ensuite sur la citadelle de Montrond..... Tu as fait partie de ceux qui ont enlevé les premiers mètre-cubes de terre non???? Tu avais, au collège, toujours quelques silex taillés
en poche, trouvés au hasard de tes ballades sur le grand Tertre (ballades où tu savait guider le hasard!!) Bref cher lecteurs vous avez bien en face de vous un spécialiste émérite du berry
médiéval, Professeur d'histoire (tiens comme c'est bizarre! lui à qui (comme à moi même d'ailleurs) un certain professeur de français avait prédit un avenir d'inculte....) non ! il est
bon croyez moi!
Bon et tes grand noirs se portent t'ils bien ....(et oui il est aussi spécialiste de nos amis les Bourricots) et c'est rare je vous l'assure foi de Bourbonnais!!!!
Aller salut Olivier, et je l'espère à très bientot, le net a ça de bien il permet de rapprocher les gens de façon originale!



Olivier Trotignon 31/10/2009 08:33


Hello camarade!
Merci pour ta visite. Tout ce que tu dis n'est que pure et digne vérité.
Quand au prof auquel tu fais allusion, permets-moi de lui dédier ces quelques vers de Tony Truand:
"j'aimerais devenir cannibale,
pas pour le plaisir de te bouffer 
mais celui de te vomir, car c'est tout ce que tu m'inspires..."
Sentiment partagé?
A bientôt, et n'hésite pas à passer à la maison si tu viens rôder dans la contrée!
O.T. 


Jacques Marandet 12/04/2009 09:02

Bonjour,Je suis Jacques Marandet ; mon grand-père, porteur du nom, est né à Foëcy près de Mehun puis a choisi le Midi où je suis né.J'ai découvert tardivement votre site "Berry médiéval ..." mais l'ai aussitôt placé en marque-pages, vu sa haute tenue et la connexité de nos préoccupations (je suis un juriste qui regrette en fait de ne pas être passé par l'école des Chartes.)Bref, j'ai été frappé par votre article sur la Chartreuse de Bléron car, tentant de remonter à mes racines en 2005, je me suis rendu à pied sur le site à travers la forêt d'Allogny terre de mes aïeux. J'ai été sidéré du manque d'intérêt de l'Etat et des collectivités territoriales pour cet ensemble architectural en grand péril, qui eût cent fois mérité un classement protecteur. N'ayant aucune compétence reconnue à m'exprimer sur le sujet, je suis donc heureux de voir un historien en titre partager cette étonnement et cette colère.Autre sujet, l'abbaye des Pierres plus au sud. Il a un petit côté personnel, car Jean Marandet en fut l'abbé vers 1440 avant de passer abbé d'Aubepierre vers 1450. (Michel Aubrun écrit p. 35 de son "Moines, paroisses et paysans" (2000) : " Cet abbé est vraisemblablement d'origine populaire, son patronyme signifiant repas dans le parler local.") Ne pensez-vous pas qu'il est téméraire d'écrire qu'en 1149 Aubepierre fonde l'abbaye des Pierres, au regard de la littérature érudite sur la question, dont on retire en fin de compte qu'on ne peut conclure sur cette hypothétique filiation ?Enfin,toujours à propos des Pierres, je crois savoir qu'un inventaire manuscrit tardif (17e s.) compilant les documents antérieurs est consultable aux A.D. du Cher que je ne fréquente qu'à des intervalles irréguliers. Pouvez-vous me dire s'il comprend ce que de fugaces traces sur Internet (Google books) nomment "Cartulaire" ou "Chartrier" des Pierres ? C'est que, sans entrer dans les méandres de l'anthroponymie, le nom Marandet (< merenda, la collation ... au sens gastronomique et non ecclésiastique), se trouve toujours aux environs immédiats des filles ou petites filles cisterciennes, de Vauluisant au nord en passant par Fontmorigny et la région d'Aubepierre - Les Pierres - sachant aussi qu'ils étaient vers Dijon (Cîteaux) aux temps les plus anciens de l'histoire des patronymes comme en attestent les cherches de feux. Histoires de déplacements de serfs dépendant des institutions religieuses  sans doute, mais difficilement reconstituables (surtout quand on habite dans le Midi) et forcément tributaires des vieux documents en question.J'ai déjà écrit "enfin", alors je dis cette fois-ci P.S. : Je vous admire pour votre courage (quelquefois entamé semble-t-il d'après vos remarques) car nous avons aussi en commun d'avoir remarqué un certain vide culturel en Berry en ce qui concerne l'Histoire, mises à part les initatives communales que vous citez.Ceci n'est pas une demande de publication, mais une amorce de communication (je ne trouve pas votre e-mail mais je suis pas rompu aux techniques informatiques.)Bien à vous, Jacques Marandet.

Olivier Trotignon 13/04/2009 09:32


Cher monsieur,
merci pour ce retour flatteur. Il est toujours plaisant de savoir qu'on est lu par des gens de qualité, ce qui encourage à poursuivre l'aventure qui tôt ou tard se conclura par l'édition d'un guide
historique sur la région. Vos question m'ont demandé quelques vérifications.
La date de filiation de l'abbaye des Pierres est donnée dans la Gallia Christiana et est confirmée dans la thèse de Guy Devailly. Ceci ne signifie pas que le monastère a été fondé à cette date
(j'en ai des traces deux générations avant) mais il est possible qu'il ait intégré la nébuleuse cistercienne la même année que son abbaye-mère.
Je ne dispose d'aucune information sur le contenu de la liasse 10 H 2 des Archives départementales du Cher - inventaire des titres de l'abbaye datant de 1637 mais il n'est qu'une pièce du chartrier
des Pierres qui compte 143 entrées dont je n'ai exploité que 18 références contenant des actes antérieurs à 1300 pour ma thèse.
Restant à votre disposition,
O. Trotignon
 


Deschatrette Catherine 07/09/2008 16:42

Ne trouvant pas la rubrique "contact" dans votre site, je me permets de passer par la rubrique "commentaires":Native du Boischaut Sud et toujours très intéréssée par l'histoire du Berry je cherche depuis quelques temps de la documentation sur les prieurés désaffectés du Sud du Berry et en particulier sur le prieuré de Souages (anciennes photos, anciennes descriptions...). C'est ainsi que je suis "tombée" sur votre site que j'ai visité, je crois, dans sa totalité. Pouvez-vous me dire où je peux trouver des infos sur l'histoire de ce prieuré? Merci d'avance pour votre réponse et merci pour le plaisir de consulter votre site.

Présentation

  • : Moyen-âge en Berry
  • Moyen-âge en Berry
  • : Rédigé et illustré par un chercheur en histoire médiévale, ce blog a pour ambition de mieux faire connaître l'histoire et le patrimoine médiéval du Berry, dans le centre de la France.
  • Contact

géographie des visiteurs




A ce jour, cette espace a été visité
180102 fois.

405350 pages ont été lues.

Merci de l'intérêt que vous portez à l'histoire de la région.




Visitor Map
Create your own visitor map!
" class="CtreTexte" height="150" width="300" />

 

Rechercher

Conférences

conférence

 

Dans l'objectif de partager avec le grand public une partie du contenu de mes recherches, je propose des animations autour du Moyen-âge et de l'Antiquité sous forme de conférences d'environ 1h30. Ces interventions s'adressent à des auditeurs curieux de l'histoire de leur région et sont accessibles sans formation universitaire ou savante préalable.
Fidèle aux principes de la laïcité, j'ai été accueilli par des associations, comités des fêtes et d'entreprise, mairies, pour des conférences publiques ou privées sur des sujets tels que:
- médecine, saints guérisseurs et miracles au Moyen-âge,
- l'Ordre cistercien en Berry;
- les ordres religieux en Berry au M.A.;
- la femme en Berry au M.A.;
- politique et féodalité en Berry;
- le fait religieux en Berry de la conquête romaine au paleo-christianisme...
- maisons-closes et la prostitution en Berry avant 1946 (animation réservée à un public majeur).
Renseignements, conditions et tarifs sur demande à l'adresse:
Berrymedieval#yahoo.fr  (# = @  / pour éviter les spams)
Merci de diffuser cette information à vos contacts!

Archives

Histoire locale

Pour compléter votre information sur le petit patrimoine berrichon, je vous recommande "le livre de Meslon",  Blog dédié à un lieu-dit d'une richesse assez exceptionnelle. Toute la diversité d'un terroir presque anonyme.
A retrouver dans la rubrique "liens": archéologie et histoire d'un lieu-dit

L'âne du Berry


Présent sur le sol berrichon depuis un millénaire, l'âne méritait qu'un blog soit consacré à son histoire et à son élevage. Retrouvez le à l'adresse suivante:

Histoire et cartes postales anciennes

paysan-ruthène

 

Cartes postales, photos anciennes ou plus modernes pour illustrer l'Histoire des terroirs:

 

Cartes postales et Histoire

NON aux éoliennes géantes

Le rédacteur de ce blog s'oppose résolument aux projets d'implantation d'éoliennes industrielles dans le paysage berrichon.
Argumentaire à retrouver sur le lien suivant:
le livre de Meslon: non à l'éolien industriel 

contacts avec l'auteur


J'observe depuis quelques mois la fâcheuse tendance qu'ont certains visiteurs à me contacter directement pour me poser des questions très précises, et à disparaître ensuite sans même un mot de remerciement. Désormais, ces demandes ne recevront plus de réponse privée. Ce blog est conçu pour apporter à un maximum de public des informations sur le Berry aux temps médiévaux. je prierai donc les personnes souhaitant disposer de renseignements sur le patrimoine ou l'histoire régionale à passer par la rubrique "commentaires" accessible au bas de chaque article, afin que tous puissent profiter des questions et des réponses.
Les demandes de renseignements sur mes activités annexes (conférences, contacts avec la presse, vente d'ânes Grand Noir du Berry...) seront donc les seules auxquelles je répondrai en privé.
Je profite de cette correction pour signaler qu'à l'exception des reproductions d'anciennes cartes postales, tombées dans le domaine public ou de quelques logos empruntés pour remercier certains médias de leur intérêt pour mes recherches, toutes les photos illustrant pages et articles ont été prises et retravaillées par mes soins et que tout emprunt pour illustrer un site ou un blog devra être au préalable justifié par une demande écrite.